Journée internationale des Droits de l'enfant

Le 20 novembre, Handicap International célèbre la date anniversaire de la signature de la Convention internationale des Droits de l’enfant. Depuis 30 ans déjà, notre ONG apporte une aide d’urgence et au développement aux personnes les plus vulnérables vivant dans les pays du Sud. Et parmi les plus vulnérables, les enfants en situation de handicap, ceux qui se retrouvent isolés en situation d’urgence ou encore les enfants qui n’ont pas accès aux soins médicaux que nécessite leur état de santé et qui courent le risque de développer un handicap.

Handicap International veille à ce que ces enfants reçoivent l’aide et les soins auxquels ils ont droit, notamment en développant des projets pour une meilleure santé des mamans et des enfants, dans ses projets d’urgence et en mettant en place des actions spécifiques pour que les enfants handicapés puissent aller à l’école.

De meilleurs soins de santé pour les enfants

Chaque année, dans le Sud, des millions d'enfants handicapés voient le jour tandis que d'autres deviennent handicapés au cours des premières années de leur vie. Handicap International aide les mamans qui ont des séquelles invalidantes après un accouchement long et difficile, prodigue les soins nécessaires aux enfants qui naissent handicapés, sensibilise les mamans aux situations à risque pouvant être à l'origine d'un handicap et, via la formation des médecins et des sages-femmes, renforce le système de santé des pays où il gère des projets.

Cliquez ici et soutenez les projets de Handicap International pour une meilleure santé des mamans et des enfants du Sud !

Aide d'urgence

Dans des situations d'urgence, les enfants handicapés ont plus de difficultés que d'autres à accéder à l'aide. Handicap International veille à ce que l'aide humanitaire apportée par les autres organisations parvienne aussi aux plus vulnérables, victimes de catastrophes naturelles ou de conflits armés. Notre organisation aide aussi directement les enfants lors des situations de crise, notamment en fournissant des soins de réadaptation comme lors des séismes en Chine et en Haïti, lors de l'épidémie de polio au Congo-Brazzaville en 2011 ou maintenant en Syrie.

L'école pour tous

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, les enfants handicapés sont moins scolarisés que les enfants sans handicap. C'est surtout le cas dans les pays pauvres. Les enfants handicapés arrêtent aussi l'école plus rapidement. Dans plusieurs pays, Handicap International a des projets ayant pour but d'amener les enfants avec et sans handicap à se trouver ensemble sur les bancs de l'école. Ce qui réduit les risques d'exclusion sociale.