CAS à Cotonou

  • Initiation à la boccia

Fin juillet, Marcus et Karine du Centrum voor Aangepast Sporten (CAS) de Leuven, ainsi qu'Els de Handicap International, se sont rendus au Bénin. Marcus est formateur au CAS et collaborateur scientifique à l'Université catholique de Leuven (KUL). Karin est doctorante à la Haute école-Université de Bruxelles (HUB) et est membre du Conseil d'Administration de CAS. A Cotonou, capitale du Bénin, le CAS et l'association Lion Handisport ont eu l'occasion de se rencontrer. Cette rencontre entre les deux associations de sport pour personnes handicapées a été extraordinaire, intense, passionnante et chaleureuse.

Le Bénin est une des démocraties les plus stables du continent africain, avec une société civile forte et bien développée. Au niveau économique, le pays se porte moins bien. Une grande partie de la population vit dans la pauvreté: 75.2% de la population doit joindre les deux bouts avec 2 dollars par jour. Qui plus est, au niveau social, les personnes handicapées endurent beaucoup. D'après une enquête de Platform voor Handicap en Ontwikkelingssamenwerking (Plateforme Handicap et Coopération au développement, PHOS, 2012), il semble qu'une partie considérable de la population béninoise ait une image négative du handicap.

Le sport est un moyen idéal pour casser ces préjugés et veiller à ce que les personnes handicapées participent à des activités 'ordinaires' au sein de la société. L'association Lion Handisport s'est engagée depuis vingt ans dans le sport et la promotion de l'inclusion sociale des personnes handicapées à Cotonou. L'association est convaincue que les personnes handicapées jouent un rôle essentiel dans le processus de développement du Bénin. La sensibilisation dans les écoles et dans les universités est d'ailleurs l'un des thèmes sur lesquels les deux associations ont échangé leurs expériences. Elles ont également évoqué la situation des personnes handicapées tant en Belgique qu'au Bénin. Enfin, elles ont échangé leurs expériences dans le domaine de l'emploi des personnes handicapées.

Le programme d'échange était bien dosé entre réunions, visites de terrain, activités sportives et débats. Ce qui aura surtout marqué la délégation belge lors du séjour, c'est l'accueil chaleureux et l'ouverture d'esprit des personnes rencontrées. L'expression la plus attentionnée était 'il n'y a pas de problème', ce qui résumé joliment la philosophie de vie du Bénin. L'ouverture et la tolérance à l'égard d'autres conceptions et convictions sont incroyables.

Fin septembre 2013, deux représentants de Lion Handisport viendront en Belgique pour raconter leurs expériences. Pendant leur séjour, ils prendront part aux activités du CAS et rencontreront d'autres associations de personnes handicapées.

 

Lees meer in educatief project: 
Lees meer in dossier: