Timor Leste

Au Timor Leste, pays indépendant depuis deux décennies, les personnes handicapées sont victimes d’une forte discrimination. Handicap International mène notamment des actions de défense de leurs droits, et favorise leur accès à l’emploi.

Actions en cours

Souvent victimes de multiples discriminations et violences liées aux croyances et aux traditions, les personnes handicapées au Timor Leste ont peu de chances d’aller à l’école ou d’obtenir un emploi.

Handicap International travaille avec le centre de formation professionnelle technique national de Tibar afin qu’il puisse accueillir les jeunes handicapés. Le centre et les lieux de travail sont rendus accessibles, les méthodes et programmes pédagogiques sont adaptés et les communautés sont sensibilisées afin que ces jeunes puissent avoir accès à un emploi.

Handicap International défend également les droits des personnes handicapées au niveau local et national pour qu’ils aient droit à une vie digne. Un volet du projet prévoit la mise en place d’un plan national pour permettre aux personnes handicapées d’être mieux intégrées dans la société timoraise. L’association forme différents acteurs institutionnels et des organisations locales qui agissent dans le secteur du handicap et des droits, afin de renforcer leurs compétences et leurs outils pour développer leurs propres actions.

Domaines d’intervention

  • Scolariser les enfants handicapés
  • Insérer les personnes handicapées dans la société
  • Insérer les personnes handicapées dans le monde du travail

Situation du pays

Indépendant depuis 2002 seulement, le Timor Leste présente des conditions de vie extrêmement rudes pour ses habitants.

Colonie portugaise pendant quatre siècles, puis annexé militairement par son voisin indonésien en 1975, le Timor Leste est indépendant depuis 2002. Ruiné par cette occupation, le pays souffre d’une situation politique et sociale encore précaire. Par ailleurs, le Timor Leste est un pays où le risque de catastrophes naturelles est élevé (glissements de terrain, inondations, vents violents…). La situation précise des personnes handicapées timoraises est mal connue, surtout à l’intérieur du pays, constitué de zones rurales très isolées où les croyances et traditions perdurent. Une chose est sûre : leurs conditions de vie sont difficiles. Les personnes handicapées font face à de multiples stigmatisations, les jeunes filles et les femmes handicapées sont souvent victimes de violences, et il n’existe pas de services adaptés aux besoins des personnes handicapées. La société civile naissante apporte quelques réponses, mais les associations de personnes handicapées sont rares et peu présentes en-dehors de la capitale.

Quelques chiffres

  • Une équipe composée de 5 personnes
  • Date d'ouverture du programme : 2001

[1] Timor Oriental en français.

Pour en savoir plus sur nos projets dans ce pays, ainsi que les principaux bailleurs de fonds qui financent nos actions :