Une autre manière d'apporter votre soutien : la donation

Vous pouvez reprendre Handicap International dans votre testament, mais vous pouvez également faire une donation à notre organisation au cours de votre vie pour aider les personnes handicapées en Afrique, en Asie, en Amérique Latine, dans l'un des pays d'intervention de Handicap International.

Types de donations

Il est possible de donner différentes sortes de biens à Handicap International : de l'argent évidemment, mais aussi des bijoux ou des œuvres d'art par exemple. Il existe par ailleurs différentes manières de faire un don.

Donation par acte notarié (donation notariée)

Dans le cas d'une donation notariée, votre donation est stipulée dans un acte authentique, un document rédigé par un notaire. Cet acte, pour lequel des droits de donation et des frais de notaire doivent être payés, sera ensuite enregistré. Au sujet des droits de donation justement, Handicap International bénéficie, en tant qu'organisation humanitaire, d'un tarif préférentiel de 8,8 % en Flandre, de 7 % en Wallonie et de 12,5 % en Région bruxelloise. La donation notariée est la voie obligatoire pour un bâtiment.

Donation de main à main (donation manuelle)

Dans le cas d'une donation manuelle, la donation a simplement lieu lors de la remise des biens au donataire, en l’occurrence à Handicap International. Un acte notarié n'est pas nécessaire et il n’y a pas de droits de donation. Tout ce que vous pouvez remettre physiquement peut faire l'objet d'une donation manuelle. Vous pouvez donc donner de l'argent, du mobilier ou des bijoux de cette manière, mais pas un bâtiment.

Donation par virement

Si vous voulez donner de l'argent à une organisation caritative comme Handicap International, vous pouvez opter pour un virement bancaire. C'est la manière la plus pratique et la plus sécurisée. Dans le cas d'un virement d'une somme d'argent par l'intermédiaire de la banque, le bénéficiaire ne doit pas non plus payer de droits de donation.

Donation sous réserve d'usufruit

Dans le cas d'une donation sous réserve d'usufruit, le donateur peut encore se servir des biens donnés et en recueillir les fruits. L'usufruit peut concerner de nombreux biens : de l'immobilier, des créances, des économies, des actions, des titres, des bons de caisse, etc. De cette manière, vous pouvez par exemple faire don des capitaux que vous avez épargnés, mais en garder les intérêts. Ou vous donnez un bâtiment, mais continuez à en toucher les loyers ou à y vivre vous-même. L'usufruit s'éteint lorsque le donateur décède. Le donataire devient alors le plein propriétaire sans devoir payer de droits de succession sur l'usufruit. Une donation sous réserve d'usufruit ne peut avoir lieu que par acte notarié.

  • Etre bénévole c'est partager son temps, ses idées ...arrivée à l'heure de la pension, j'ai donc cherché une organisation qui répondait à mes critères...Handicap International a remporté mes suffrages. Depuis, grâce à un groupe soudé, nous délivrons notre message de solidarité et d'inclusion des personnes handicapées. Quant à moi, mes préférences vont vers la diffusion aux...
  • Portrait de Marcel
    De plus en plus de personnes décident en effet d'inscrire une association caritative dans leurs dernières volontés. Pour Marcel S., c'était une évidence, car, estime-t-il, « nous vivons dans un monde global qui n'est viable que par la solidarité. »...
  • Evelyne (*) a travaillé comme kinésithérapeute toute sa vie. Donatrice fidèle, Madame V. a pris contact avec Handicap International quand elle a envisagé d’inscrire une bonne cause dans son testament. « Je n’ai pas de descendant direct, juste une nièce. Mon notaire m’a parlé de la possibilité de faire un legs en duo. Cela permet à ma nièce de ne pas payer des droits de succession et en même temps...