Go to main content

Bombardements en zones peuplées : Les Etats reconnaissent enfin l'urgence d'agir

133 Etats et des ONG se sont réunis pendant deux jours lors de la Conférence de Vienne sur la "Protection des civils dans les guerres urbaines". La majorité d’entre eux ont déclaré être prêts à travailler à une déclaration politique visant à mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Les discussions qui se tiendront pendant six mois seront décisives pour protéger des millions de civils vivant dans les zones de guerre.

Les États ont répondu à l'invitation de l'Autriche pour entendre les souffrances humaines causées aux civils par les bombardements dans les zones urbaines et pour discuter des aspects techniques, juridiques et militaires des guerres urbaines. « Nous sommes très heureux de constater que les Etats agissent enfin et soient prêts à discuter d’une déclaration politique, comme nous le demandons depuis longtemps. Pour soulager les souffrances des civils qui vivent sous la menace de bombardements et de la contamination à long terme par des restes explosifs de guerre, ne rien faire ne peut pas être une option. Nous participerons de manière constructive à ce processus, fournirons des données probantes sur les zones touchées et intensifierons les campagnes publiques pour mettre fin à l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées et améliorer l’aide aux victimes des bombardements », déclare Anne Héry, directrice du plaidoyer de Handicap International.

Conférence de Dublin: 6 mois pour agir

La prochaine phase de négociations, qui débutera par une première réunion le 18 novembre à Genève, devrait s'achever par une conférence prévue début 2020 à Dublin, au cours de laquelle une déclaration politique devrait être ouverte à signature. Handicap International et les membres du Réseau international des armes explosives (INEW) poursuivront le dialogue avec les États pour les convaincre d'appuyer pleinement une déclaration politique ferme visant à mettre fin à l'emploi des armes explosives lourdes dans les zones peuplées et à venir en aide aux populations touchées.

Published on: 9 octobre 2019
Diana Diana Diana Diana

PRENEZ CONTACT AVEC
DIANA VANDERHEYDE

+32 489 77 92 77

d.vanderheyde@hi.org