Accès direct au contenu

Des actions renforcées auprès des personnes déplacées

Urgence
Alors que la crise se prolonge dans le Nord du Sri Lanka, Handicap International renforce la prise en charge des personnes handicapées et des plus vulnérables dans les camps de déplacés. L’association met en place un Pôle d’urgence de personnels de réadaptation sri-lankais mis à disposition par le ministère de la Santé. Tous les jours, ce sont plusieurs milliers de personnes qui parviennent, sans discontinuer, de la zone des combats après un parcours chaotique de plusieurs jours. Les familles arrivent éparpillées, parfois après avoir perdu un proche, dispersées dans la fuite. Les blessés des tous âges continuent d’affluer, hommes, femmes, enfants. Parmi eux, toujours de nombreuses personnes amputées ou qui devront l’être rapidement.
 Des actions renforcées auprès des personnes déplacées

Tous les jours, ce sont plusieurs milliers de personnes qui parviennent, sans discontinuer, de la zone des combats après un parcours chaotique de plusieurs jours. Les familles arrivent éparpillées, parfois après avoir perdu un proche, dispersées dans la fuite. Les blessés des tous âges continuent d’affluer, hommes, femmes, enfants. Parmi eux, toujours de nombreuses personnes amputées ou qui devront l’être rapidement.

Pour faire face à l’urgence, Handicap International complète son dispositif. L’association va mettre en place, avec le ministère de la Santé, un Pôle d’urgence de personnels de la réadaptation sri-lankais, dans les hôpitaux et dans les camps de transit. Objectif : améliorer la prise en charge des blessés.
L’association prépare également la mise en place, dans les camps de transit, de points relais handicap (DVFP* en anglais). Ils permettent de proposer une réponse adaptée, dans un contexte d’urgence, aux personnes handicapées et aux plus vulnérables, par le recensement des besoins, l’apport d’une réponse immédiate aux personnes qui en ont le plus besoin et l’orientation vers une prise en charge de plus longue durée.

Handicap International poursuit par ailleurs les actions déjà en place. A l'hôpital de Vavuniya, l’association coordonne des soins de rééducation post-traumatique pour les blessés, de manière à prévenir la formation de handicaps. Des équipes mobiles de Handicap International pratiquent également ces gestes de réadaptation dans plusieurs camps de transit.

L'association répond également aux besoins immédiats des personnes blessées ou handicapées en termes d'aides à la mobilité. Des fauteuils roulants, des béquilles, des déambulateurs... sont ainsi distribuées directement aux bénéficiaires. L'association fournit aussi des aides spécifiques, comme des lits, des chaussures adaptées...

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet
Copyright HI
Urgence

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, Handicap International sort son nouveau rapport « COVID-19 dans le contexte humanitaire : pas d'excuses pour ne laisser personnes de côté » afin d’attirer l’attention sur les difficultées recontrées par les réfugiés et déplacés handicapés suite à la crise.

 Covid-19 : une situation alarmante en Asie du Sud
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 : une situation alarmante en Asie du Sud

Handicap International intervient au Bangladesh, en Inde et au Pakistan, où l'évolution de l'épidémie de coronavirus est particulièrement inquiétante.

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19
© Handicap International
Urgence

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19

Là-bas comme ici, la crise COVID-19 touche les plus vulnérables et aggrave les situations déjà problématiques. Pour répondre à cette crise et aux besoins des plus vulnérables Handicap International a mis en place une réponse globale, B-SAFE.