Go to main content

Des actions renforcées auprès des personnes déplacées

Urgence
Alors que la crise se prolonge dans le Nord du Sri Lanka, Handicap International renforce la prise en charge des personnes handicapées et des plus vulnérables dans les camps de déplacés. L’association met en place un Pôle d’urgence de personnels de réadaptation sri-lankais mis à disposition par le ministère de la Santé. Tous les jours, ce sont plusieurs milliers de personnes qui parviennent, sans discontinuer, de la zone des combats après un parcours chaotique de plusieurs jours. Les familles arrivent éparpillées, parfois après avoir perdu un proche, dispersées dans la fuite. Les blessés des tous âges continuent d’affluer, hommes, femmes, enfants. Parmi eux, toujours de nombreuses personnes amputées ou qui devront l’être rapidement.
 Des actions renforcées auprès des personnes déplacées

Tous les jours, ce sont plusieurs milliers de personnes qui parviennent, sans discontinuer, de la zone des combats après un parcours chaotique de plusieurs jours. Les familles arrivent éparpillées, parfois après avoir perdu un proche, dispersées dans la fuite. Les blessés des tous âges continuent d’affluer, hommes, femmes, enfants. Parmi eux, toujours de nombreuses personnes amputées ou qui devront l’être rapidement.

Pour faire face à l’urgence, Handicap International complète son dispositif. L’association va mettre en place, avec le ministère de la Santé, un Pôle d’urgence de personnels de la réadaptation sri-lankais, dans les hôpitaux et dans les camps de transit. Objectif : améliorer la prise en charge des blessés.
L’association prépare également la mise en place, dans les camps de transit, de points relais handicap (DVFP* en anglais). Ils permettent de proposer une réponse adaptée, dans un contexte d’urgence, aux personnes handicapées et aux plus vulnérables, par le recensement des besoins, l’apport d’une réponse immédiate aux personnes qui en ont le plus besoin et l’orientation vers une prise en charge de plus longue durée.

Handicap International poursuit par ailleurs les actions déjà en place. A l'hôpital de Vavuniya, l’association coordonne des soins de rééducation post-traumatique pour les blessés, de manière à prévenir la formation de handicaps. Des équipes mobiles de Handicap International pratiquent également ces gestes de réadaptation dans plusieurs camps de transit.

L'association répond également aux besoins immédiats des personnes blessées ou handicapées en termes d'aides à la mobilité. Des fauteuils roulants, des béquilles, des déambulateurs... sont ainsi distribuées directement aux bénéficiaires. L'association fournit aussi des aides spécifiques, comme des lits, des chaussures adaptées...

Pour aller plus loin

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï
© John Wessels/HI
Urgence

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï

Pendant deux ans, les équipes de Handicap International (H.I.) ont distribué une aide alimentaire à la population du Kasaï, en République démocratique du Congo. Entre le 1er août 2017 e le 31 août 2019, H.I a donné des rations comprenant deux sacs de farine de maïs (27 kg/sac), un sac de haricots, une boîte d'huile et un sac de sel à 92 549 personnes à Demba et Dimbelenge, deux régions de la province du Kasaï.

Handicap International aide les familles qui fuient le Vénézuela
© HI
Urgence

Handicap International aide les familles qui fuient le Vénézuela

La Colombie accueille plus d’un million de Vénézuéliens qui ont quitté leur pays. HI apporte une aide d’urgence à ces populations vulnérables.

Irak : «Au fond de moi, je savais» Réadaptation Urgence

Irak : «Au fond de moi, je savais»

Abdel Rahman a été victime d’un bombardement à Mossoul. Désormais amputé d’une jambe, il vit avec sa famille dans le camp de déplacés de Hasansham. Handicap International (HI) l’accompagne.