Goto main content

Haïti, 7 mois après le séisme

Réadaptation Urgence
Haïti

Handicap International continue de soutenir les survivants du séisme qui a frappé Haïti en aout dernier, et s'efforce de combler le manque de soins de réadaptation dans les communautés touchées.

Les kinésithérapeutes de HI en Haïti accompagnent Jonas, 33 ans, après l'amputation de sa jambe.

Les kinésithérapeutes de HI en Haïti accompagnent Jonas, 33 ans, après l'amputation de sa jambe. | © Gh.Rouzier / HI

Un besoin impérieux de réadaptation

Le tremblement de terre qui a frappé Haïti en aout 2021 a blessé plus de 12 700 personnes, provoquant des fractures, des plaies ouvertes et même des amputations. Dans les premiers jours suivant la catastrophe, de nombreuses personnes n'ont pas reçu de soins appropriés en raison des faiblesses du système de santé, de la difficulté à atteindre un l'hôpital, des coûts de transport et de traitement, de croyances personnelles concernant le système médical ou de l’idée erronée que leurs blessures allaient guérir d'elles-mêmes. Ces retards ont souvent entraîné une aggravation des blessures, nécessitant des soins encore plus intensifs et de longue durée. 

Même pour les personnes qui avaient la chance de recevoir rapidement des soins médicaux, ceux-ci étaient largement incomplets car très peu d'établissements proposaient des services de réadaptation pour faciliter une bonne guérison et, par la suite, prévenir les handicaps à long terme.

 

Six mois après, des blessures restent non traitées.

Quelques jours après le tremblement de terre, HI est intervenue aux Cayes pour mettre en place des services de réadaptation et le soutien aux populations touchées. Depuis le mois d'août, les kinésithérapeutes et spécialistes de la réadaptation de HI ont accompagné les survivants blessés dans deux hôpitaux et un centre de réadaptation aux Cayes, ainsi que dans un hôpital à Camp Perrin. Les soins sont désormais étendus à Aquin. HI soutient également son partenaire de réadaptation, FONTEN, dans des unités mobiles afin de fournir des soins de réadaptation et des séances d'éducation sanitaire aux communautés plus isolées.

À la mi-janvier, HI avait organisé plus de 2 200 séances de rééducation pour les personnes blessées lors du séisme, pour plus de 600 personnes. Rien qu'en décembre, HI a reçu plus de 150 nouveaux patients en réadaptation, ce qui démontre le besoin continu de soins, même plusieurs mois après la catastrophe. Certaines de ces personnes présentaient des lésions ou des fractures qui n'avaient pas encore été analysées par un professionnel. Ciblant principalement les blessures liées à des traumatismes, HI fournit à la fois une réadaptation précoce à court terme et des services à plus long terme pour les patients nécessitant jusqu'à 9 mois de soins.

 

Renforcer les systèmes communautaires

L'un des principaux objectifs de cette intervention est de soutenir et de renforcer les capacités des organisations locales qui interviennent déjà et qui continueront à travailler sur place longtemps après l'urgence. Pour aider à renforcer ces structures, HI a fourni des équipements, un soutien administratif et organise des formations pour le personnel de santé, portant notamment sur l'utilisation d'appareils fonctionnels, les services de réadaptation précoce, l'amputation, la télé-réhabilitation et l'identification des handicaps. HI propose également des sessions hebdomadaires de collaboration pour discuter des soins les plus adaptés aux cas compliqués dans chaque structure de santé.

 

Témoignages

 

Josselin

Lorsque le tremblement de terre a eu lieu le 14 août, j'ai été frappé par une poutre alors que je courais pour fuir ma maison. J'ai été opéré à l'hôpital Notre Dame, puis je suis venu ici à l'hôpital des Cayes pour des soins. Je viens une fois par semaine à des séances avec HI, où je fais des mouvements thérapeutiques. Je me sens mieux. Avant, je devais rester au lit mais maintenant je peux remarcher. Je suis très satisfait des services de rééducation et je remercie les équipes de HI pour leur compréhension, leur sagesse et leur compétence.

 

Horace

Horace a 46 ans, il est originaire du département de Grande-Anse en Haïti et travaille comme vendeur de matelas. Après avoir été blessé lors du tremblement de terre, il a été accompagné par l'équipe de réhabilitation de HI pour faciliter son processus de guérison.

Je ne pouvais plus plier mon genou, mais grâce aux soins que je reçois de HI, je commence à mieux le plier. Je viens trois fois par semaine pour mes séances, et les personnes qui me prodiguent des soins le font avec une telle gentillesse. Mon espoir est que tout revienne bientôt à la normale et que je puisse me tenir debout toute seule et continuer mes activités.

Publié le : 11 mars 2022

Pour aller plus loin

Anna rejoint l'équipe de Handicap International en Ukraine
© HI
Urgence

Anna rejoint l'équipe de Handicap International en Ukraine

Anna Bekh était retournée en Ukraine auprès de sa famille. Deux jours plus tard, la guerre éclate. Elle rejoint l'équipe d'intervention d'urgence de HI.

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."
Handicap International
Mines et autres armes Urgence

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."

La situation des personnes handicapées au Yémen est désespérée. Difficultés à fuir les violences, à accéder à l'aide…Yasmine Daelman, responsable plaidoyer, explique la situation.

HI assure l’acheminement de l’aide vers les zones de conflit
© HI
Urgence

HI assure l’acheminement de l’aide vers les zones de conflit

HI distribue des fournitures aux familles touchées par le conflit et fournit un soutien logistique pour l’acheminement d’articles humanitaires dans les zones de guerre active.