Accès direct au contenu

Handicap International évalue les besoins en Indonésie après le séisme

Urgence
Indonésie
Un séisme de magnitude 6,5 a frappé la province d’Aceh, en Indonésie, ce mardi 7 décembre, tuant plus de 90 personnes et blessant plus de 270 personnes. Handicap International, déjà présente sur place, évalue les besoins des populations affectées afin d’envisager une intervention d’urgence.
un batiment écroulé entourés de décombres

Un séisme de magnitude 6,5 a frappé la province d’Aceh, en Indonésie, ce mardi 7 décembre, tuant plus de 90 personnes et blessant plus de 270 personnes. Handicap International, déjà présente sur place, évalue les besoins des populations affectées afin d’envisager une intervention d’urgence. 

Ce séisme, survenu dans les districts de Bireuen et de Pidie Jaya, a entrainé la mort d’au moins 97 personnes, blessé plus de 600 personnes. Ces chiffres vont vraisemblblement devoir être revus à la hausse, vu le risque que beaucoup de personnes soient toujours bloquées sous les décombres. On compte aussi plus de 200 maisons, mosquées et échoppes détruites. [1] La province d'Aceh a déclaré l'état d’urgence.

Handicap International a envoyé ce jeudi 8 décembre une équipe comprenent un kiésithérapeute et un spécialiste des urgences à Pidie pour réaliser une première évaluation des besoins des victimes. Notre bureau à Yogya dispose d'un stock d'aides à la marche comme des béquilles et des cadres de marche, qui pourra être envoyé dans les zones touchées d'ici la fin de la semaine si cela s'avère nécessaire. Nous attendons les résultats de l'évaluation afin d’être en mesure déterminer l'ampleur de l'urgence pour décider d'une intervention. 

Suite au Tsunami du 26 décembre 2004, Handicap International a mené une intervention d’urgence en Indonésie, au Sri Lanka et en Inde, et a permis à plus de 3600 victimes de bénéficier de séances de réadaptation. Aujourd’hui, Handicap International est toujours active en Indonésie dans les provinces de Yogyakarta et de Nusa Tengara Timur. L’association défend les droits des personnes handicapées, renforce leur participation au sein de leur communauté et les prépare aux risques de catastrophes naturelles. 

[1] http://reliefweb.int/report/indonesia/form-2-situation-update-no-1-aceh-pidie-jaya-earthquake-thursday-8-december-2016

 

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.