Accès direct au contenu

Libye: Des milliers d'armes disséminées

Mines et autres armes Urgence
La fin des affrontements en Libye ne signifie pas la fin du danger pour les populations. Des milliers d'armes explosives, sont aujourd’hui disséminées dans le pays.
photo d'un garçon qui reçoit d'information sur les dangers des mines

La fin des affrontements en Libye ne signifie pas la fin du danger pour les populations. Des milliers d'armes explosives, sont aujourd’hui disséminées dans le pays.

Depuis le début des opérations, Handicap International a formé une centaine de Libyens aux méthodes de sensibilisation des populations menacées aux risques des mines et autres engins non explosés. Une vingtaine de panneaux routiers, installés notamment aux check points de Benghazi, permettent d’informer de façon claire et très visible sur les principaux gestes de sécurité à adopter.

Pour aller plus loin

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

HI soutient les victimes de la guerre
© HI
Réadaptation Urgence

HI soutient les victimes de la guerre

Après un bombardement au Nord du Yémen, Abdulrahmam a eu le bras droit fracturé avec des lésions vasculaires qui ont entraîné une gangrène. Il a dû être amputé. HI est à ses côtés.

Pour un monde sans mines en 2025
© G. Lordet / HI
Droits Mines et autres armes

Pour un monde sans mines en 2025

La Conférence pour un monde sans mines, à laquelle HI a participé, s'est achevée vendredi 29 novembre, à Oslo (Norvège). Les États parties au Traité d'interdiction des mines ont adopté un plan d'action de 5 ans pour la mise en œuvre des obligations du Traité – dont notamment le déminage - jusqu’en 2025.