Goto main content

Libye: Des milliers d'armes disséminées

Mines et autres armes Urgence
La fin des affrontements en Libye ne signifie pas la fin du danger pour les populations. Des milliers d'armes explosives, sont aujourd’hui disséminées dans le pays.
photo d'un garçon qui reçoit d'information sur les dangers des mines

La fin des affrontements en Libye ne signifie pas la fin du danger pour les populations. Des milliers d'armes explosives, sont aujourd’hui disséminées dans le pays.

Depuis le début des opérations, Handicap International a formé une centaine de Libyens aux méthodes de sensibilisation des populations menacées aux risques des mines et autres engins non explosés. Une vingtaine de panneaux routiers, installés notamment aux check points de Benghazi, permettent d’informer de façon claire et très visible sur les principaux gestes de sécurité à adopter.

Publié le : 14 septembre 2021

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

« Tout a changé avec ma blessure »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« Tout a changé avec ma blessure »

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. Handicap International aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de kinésithérapie.

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par Handicap International.