Accès direct au contenu

Lumoo Mazuri (17 ans)

République démocratique du Congo
Il y a des jours dont Lumoo se souviendra toute sa vie : ce jeune de dix-sept ans vient d'être le papa d'une petite fille nommée Espoir. Et il a reçu la visite d'une équipe de Handicap International qui va l'aider, neuf ans après son accident dû à une mine.

Il y a des jours dont Lumoo se souviendra toute sa vie : ce jeune de dix-sept ans vient d'être le papa d'une petite fille nommée Espoir. Et il a reçu la visite d'une équipe de Handicap International qui va l'aider, neuf ans après son accident dû à une mine.

Lumoo habite avec sa mère, ses cinq frères, sa femme et son bébé de trois jours, dans une petite maison à Buabo, en territoire Masisi, à la frontière avec le territoire de Walikale. Il a nommé sa petite fille “Espoir”, car c'est bien ce dont il a eu besoin au cours de sa jeune vie. 

En 2003, lorsque Lumoo avait huit ans, il est allé avec un copain jouer aux cartes dans les hautes herbes. Son ami choisit le mauvais endroit pour s'asseoir. Il atterrit sur un engin explosif. Lumoo ne sait pas s'il s'agissait d'une mine ou d'une grenade. Il ignorait aussi que de telles armes auraient pu se trouver dans son village. Lumoo y a perdu une main. Et son copain n’a pas survécu à l'accident.
Handicap International a découvert Lumoo dans le petit village de Buabo. L'équipe de l’association a étudié ses besoins, son histoire, sa situation familiale (Lumoo est très jeune et pouvait difficilement prendre en charge sa femme et son bébé). Et parce que Lumoo est capable de devenir autonome, il a été formé pour créer sa propre activité. Lumoo et se femme ont depuis démarré une petite activité commerciale grâce à laquelle la jeune famille peut vivre sans aide.
 

Pour aller plus loin

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo
© Lukasz Kobus
Santé Urgence

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo

Trois vols humanitaires sont partis le week-end dernier de Belgique et de France à destination de la République démocratique du Congo avec à bord plus de 40 tonnes de matériel et 172 agents humanitaires prêts à s'angager dans la lutte contre le COVID-19. Ce pont aérien humanitaire est un bel exemple de coopération entre plusieurs organisations humanitaires - dont Handicap International - et l'Union Européenne.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».

 

" Je suis dure comme une pierre"
HI
Réadaptation

" Je suis dure comme une pierre"

Kisubizo, 10 ans, vit dans l'Est du Congo. Son histoire et celle de sa famille est une vraie tragédie.