Accès direct au contenu

« Maintenant, je peux aller à l'école ! »

Insertion Santé
Mozambique
Ilídio, jeune Africain de 11 ans, découvre le plaisir d’aller à l'école. Au Mozambique, les enfants handicapés vivant dans des quartiers pauvres comme le sien n’ont que rarement cette chance.
portrait en close-up d'un Ilidio souriant portant une chemise bleu ciel, appuyé sur son rollator hij steunt op zijn rollator.

Ilídio, jeune Africain de 11 ans, découvre le plaisir d’aller à l'école. Au Mozambique, les enfants handicapés vivant dans des quartiers pauvres comme le sien n’ont que rarement cette chance.

Ilídio est né au Mozambique, un pays où les possibilités pour les enfants handicapés sont très limitées. Handicap International et l’Unicef se sont associés au gouvernement afin de s’assurer que, dans les quartiers les plus pauvres des villes de Maputo et Matola, les enfants comme lui obtiennent une aide spécifique.

Avant sa rencontre avec les agents sociaux du projet mené par Handicap International et l’UNICEF, Ilídio était forcé de rester à la maison avec sa mère ou, trop souvent, tout seul.  Isabel, sa maman, l’élève seule depuis qu’il est bébé et devait travailler très dur pour s'occuper de sa petite famille. Elle ne pouvait même pas se permettre d’acheter un billet de bus pour emmener son fils au centre de réadaptation.

« Maintenant, je peux aller à l'école parce que mon ami João m’aide », explique Ilídio. Beaucoup de choses sont en train de changer dans sa vie grâce au travail des agents sociaux et du kinésithérapeute qui l’entourent aujourd’hui.

En parlant avec Eunice et Marta, les agents sociaux qui s’occupent d’Ilídio, Isabel raconte qu’elle s’est sentie comprise pour la première fois. Son fils et elle n’étaient plus seuls. Puis Eunice et Marta ont organisé la visite d’un kinésithérapeute à domicile pour qu’il montre à Isabel comment faire des exercices avec son fils. Grâce à ce suivi, Ilídio a réussi à dire ses premiers mots, puis à faire ses premiers pas à l’aide d’un déambulateur. Tout à coup, un nouvel horizon s’ouvrait à lui.

Maintenant, il va à l'école. Il a des amis. Il apprend à écrire, et sait même parler deux langues. Ilídio rêve aussi de conduire un jour une voiture ! Pour l’instant, il se déplace avec son déambulateur, et utilise un fauteuil roulant pour les plus longues distances.

Pour aller plus loin

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives
© Patrick Meinhardt / HI
Santé Urgence

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».

 

Rwanda : 25 ans après le génocide Santé

Rwanda : 25 ans après le génocide

A partir du 7 avril, le Rwanda commémore le génocide durant lequel hommes, femmes, enfants ont été torurés, violés, massacrés. En trois mois, plus de 800 000 personnes furent tuées. Une violence incompréhensible qui laisse des traces indélébiles, vingt-cinq ans plus tard.