Aller au contenu principal

Situation toujours préoccupante en Chine

Chine

Au cours des trente dernières années, la Chine a connu une croissance qui l’a conduite de l’état de nation gravement affectée par la pauvreté jusqu’à celui de pays à niveau moyen de revenus.

Au cours des trente dernières années, la Chine a connu une croissance qui l’a conduite de l’état de nation gravement affectée par la pauvreté jusqu’à celui de pays à niveau moyen de revenus.
Cette croissance économique, combinée à d’efficaces réformes gouvernementales, a permis un net recul de la pauvreté et une amélioration de la qualité de la vie. Mais il reste de considérables défis à relever car il existe d’importantes inégalités entre les différentes parties du pays.

Dans certaines régions, les personnes handicapées forment le groupe le plus vulnérable. Elles ne peuvent que difficilement avoir accès aux soins de santé de base, à la réadaptation et à l’enseignement. Pour soutenir ce grand nombre de personnes (83 millions selon la dernière enquête nationale), le Gouvernement chinois s’est fixé des objectifs bien précis pour les 15 années à venir, et la Réadaptation à Base Communautaire (RBC) a été choisie comme la méthode la mieux adaptée pour atteindre ces objectifs.

Dans ce contexte, les défis que doit relever Handicap International sont nombreux.

Notre activité principale en Chine consiste à mettre au point, en partenariat étroit avec les autorités chinoises, des projets pilotes de RBC dans des régions sélectionnées de trois provinces du pays : le Tibet, le Guangxi et le Sichuan. S’ils réussissent, ces projets pilotes seront reproduits dans de nombreuses régions rurales du pays.

Une autre activité importante est notre travail en vue d’améliorer les conditions de vie des enfants dans des institutions comme les orphelinats. On peut estimer que 90% de ces enfants sont atteints d’un handicap. En fonction de cela, nous sommes en train de mettre au point, en étroite coopération avec le Ministère des Affaires Civiles, du matériel d’apprentissage adapté aux soins spécialisés et d’établir un système national de certification pour des aides soignants.

Outre ces activités, nous collaborons également avec l’Association Chinoise pour le Contrôle des Armements et le Désarmement afin de trouver des solutions aux problèmes liés aux mines antipersonnel. Nous soutenons aussi l’Association Tibétaine des Personnes Sourdes, essentiellement en développant une langue tibétaine des signes

A l’avenir, nous continuerons à entretenir d’étroites relations avec la Fédération Chinoise des Personnes Handicapées en assurant le suivi de nos projets pilotes ainsi qu’en échangeant nos idées.

Pour aller plus loin

Réadaptation après un séisme : " Une mobilisation rapide est essentielle"
© HI
Réadaptation Urgence

Réadaptation après un séisme : " Une mobilisation rapide est essentielle"

Son expérience personnelle des  catastrophes naturelles doit en partie au hasard, puisqu’elle se trouvait en Chine pour une mission courte quand la terre a tremblé dans la province du Sichuan en mai 2008. Mais Graziella Lippolis, Responsable spécialiste de la réadaptation basée à Bruxelles, a souvent apporté son expertise lors des catastrophes naturelles.

Handicap International passe le flambeau au Tibet

Handicap International passe le flambeau au Tibet

Mi-2015, l'équipe de Handicap International s’est retirée du Tibet et a confié le suivi de ses projets à son partenaire local. Notre organisation revient sur quinze années d'intervention afin de favoriser l’intégration sociale des personnes handicapées de cette région. 

Chine : Handicap International évalue les besoins Urgence

Chine : Handicap International évalue les besoins

Une équipe de Handicap International est actuellement à Ya’an, une ville de la province du Sichuan au centre-Ouest de la Chine, frappée par un tremblement de terre meurtrier ce samedi 20 avril 2013. L’équipe de Handicap International évalue les besoins. « On veut surtout éviter que les blessés qui ne sont pas évacués et qui restent dans les zones sinistrées, développent des complications ou des déficiences permanentes», explique Eric Weerts expert en action d’urgence et réhabilitation chez Handicap International.