Accès direct au contenu

Visas pour le Myanmar

Urgence
Deux spécialistes de Handicap International sont actuellement au Myanmar. Ils analysent les besoins prioritaires des populations victimes du cyclone Nargis. Les informations qu’ils ramèneront permettront la mise en place d’un projet d’aide dans le contexte difficile de l’après-Nargis.
Une maman et ses enfants frappés par le cyclone Nargis, au Myanmar
Deux spécialistes de Handicap International sont actuellement au Myanmar. Ils analysent les besoins prioritaires des populations victimes du cyclone Nargis. Les informations qu’ils ramèneront permettront la mise en place d’un projet d’aide dans le contexte difficile de l’après-Nargis.
 
Les 2 et 3 mai derniers, le cyclone Nargis frappait de plein fouet le Myanmar, dévastant la zone du delta de l’Irrawaddy et touchant fortement la région de Yangoon. Les chiffres donnent une idée du drame : on dénombre 138.000 décédés ou disparus tandis que 2,4 millions de personnes ont été fortement affectées par la catastrophe. De longues négociations avec les autorités locales ont permis à Handicap International d’obtenir des visas de 15 jours. Deux spécialistes sont actuellement au Myanmar où ils mènent une mission de pré-positionnement. La mission est coordonnée par une Norvégienne, Evelyn Mogster, qui a une grande expérience de la gestion de projets en Chine. Elle est accompagnée par un Belge, Jean-Paul Brouette, qui a travaillé à la mise en place de projets dans différents pays pour Handicap International et pour d’autres organisations. Dans le cadre de leur mission, ils évaluent les besoins prioritaires et rencontrent des organisations locales ou internationales venant en aide aux victimes. Ils devraient aussi pouvoir se rendre incessamment dans la zone la plus touchée par le cyclone.

Pour aller plus loin

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth
© Anwar AMRO / AFP
Urgence

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de Handicap International
© Mikhail Alaeddin / Sputnik /AFP PHOTO
Urgence

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de Handicap International

Les scènes de dévastation qui ont suivi une énorme explosion à Beyrouth ne laissent aucun doute quant aux besoins immédiats et urgents des plus de 5 000 personnes blessées. L'équipe d'experts de Handicap International déjà basée dans le pays est prête à aider ceux qui en ont besoin.

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet
Copyright HI
Urgence

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, Handicap International sort son nouveau rapport « COVID-19 dans le contexte humanitaire : pas d'excuses pour ne laisser personnes de côté » afin d’attirer l’attention sur les difficultées recontrées par les réfugiés et déplacés handicapés suite à la crise.