Accès direct au contenu

Visas pour le Myanmar

Urgence
Deux spécialistes de Handicap International sont actuellement au Myanmar. Ils analysent les besoins prioritaires des populations victimes du cyclone Nargis. Les informations qu’ils ramèneront permettront la mise en place d’un projet d’aide dans le contexte difficile de l’après-Nargis.
Une maman et ses enfants frappés par le cyclone Nargis, au Myanmar
Deux spécialistes de Handicap International sont actuellement au Myanmar. Ils analysent les besoins prioritaires des populations victimes du cyclone Nargis. Les informations qu’ils ramèneront permettront la mise en place d’un projet d’aide dans le contexte difficile de l’après-Nargis.
 
Les 2 et 3 mai derniers, le cyclone Nargis frappait de plein fouet le Myanmar, dévastant la zone du delta de l’Irrawaddy et touchant fortement la région de Yangoon. Les chiffres donnent une idée du drame : on dénombre 138.000 décédés ou disparus tandis que 2,4 millions de personnes ont été fortement affectées par la catastrophe. De longues négociations avec les autorités locales ont permis à Handicap International d’obtenir des visas de 15 jours. Deux spécialistes sont actuellement au Myanmar où ils mènent une mission de pré-positionnement. La mission est coordonnée par une Norvégienne, Evelyn Mogster, qui a une grande expérience de la gestion de projets en Chine. Elle est accompagnée par un Belge, Jean-Paul Brouette, qui a travaillé à la mise en place de projets dans différents pays pour Handicap International et pour d’autres organisations. Dans le cadre de leur mission, ils évaluent les besoins prioritaires et rencontrent des organisations locales ou internationales venant en aide aux victimes. Ils devraient aussi pouvoir se rendre incessamment dans la zone la plus touchée par le cyclone.

Pour aller plus loin

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre
© HI
Santé Urgence

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre

En fauteuil roulant depuis son enfance, Saima vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan. A cause de la pandémie et du confinement, leur quotidien est devenu insoutenable.

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus
© HI
Santé Urgence

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus

Toute la ville de Fafan est confinée. Mohamed a peur pour sa famille : il craint que la pandémie ne s’étende dans la région. Handicap International est à ses côtés.