Go to main content

14 novembre : Journée mondiale du Diabète

Contrairement aux idées reçues, le diabète n’est pas une maladie de « riches ». Dans les pays en développement, le nombre de diabétiques augmente de façon inquiétante. D’après l’OMS, 551.8 millions de personnes seront atteintes de la maladie d’ici 2030. Alors qu’une prise en charge est essentielle pour les malades, l’accès aux soins est très difficile dans les pays pauvres, pourtant les plus touchés par la progression du diabète (+ 50 % d’ici 2030).

Handicap International s’engage contre le diabète dans les pays du sud

Plus de 70 % des diabétiques vivent dans des pays à faibles et moyens revenus*

Contrairement aux idées reçues, le diabète n’est pas une maladie de « riches ». Dans les pays en développement, le nombre de diabétiques augmente de façon inquiétante. D’après l’OMS, 551.8 millions de personnes seront atteintes de la maladie d’ici 2030. Alors qu’une prise en charge est essentielle pour les malades, l’accès aux soins est très difficile dans les pays pauvres, pourtant les plus touchés par la progression du diabète (+ 50 % d’ici 2030).

Toutes les 30 secondes, le diabète provoque la perte d’un membre inférieur quelque part dans le monde*

Le diabète est l’une des premières causes mondiales de handicap. Non soignée, cette maladie engendre des lésions organiques souvent irréversibles qui peuvent conduire à l’amputation du pied ou de la jambe, provoquer la cécité ou des paralysies. Or, les systèmes de santé des pays en développement sont encore peu préparés à la prise en charge des personnes diabétiques. C’est pourquoi Handicap International travaille en priorité sur le renforcement des systèmes de santé aux Philippines et en Afrique de l’Est. L’association forme et accompagne les acteurs  locaux de santé  dans le dépistage  de la maladie et  la  prise en charge des malades.  Ainsi, elle mène des actions de sensibilisation pour prévenir les déficiences  consécutives à la maladie. Le diabète étant la deuxième cause d’amputation dans le monde, elle propose également des solutions d’appareillage (prothèses, orthèses) et des séances de rééducation aux personnes amputées.

En 2011, les projets de Handicap International dédiés au diabète ont concerné plus de 160 000 de personnes aux Philippines, en Afrique de l’Est et au Nicaragua.

  • Plus de 87 000 personnesde personnes ont été sensibilisées au diabète
  • Plus de 70 700 malades ont directement bénéficié des activités conduites par l’association et ses partenaires
  • Près de 4 000 professionnels ont été formés

Le diabète en chiffres*

Toutes les 30 secondes, le diabète provoque la perted’un membre inférieur quelque part dans le monde.

Plus de 70 % des diabétiques vivent dans des pays à faibles

et moyens revenus.

Près de 70 % des amputations de membre inférieur

dans le monde sont liées au diabète.

551,8 millions de personnes seront malades du diabète en 2030.

 

* Source : Fédération internationale du diabète

Pour aller plus loin

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »
© R. Colfs - Handicp International

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »

En août, Handicap International Belgique a accueilli sa nouvelle responsable RH, Catherine Stubbe. Après avoir travaillé pour la Croix-Rouge en Belgique et au Congo pendant dix ans, Catherine a dirigé nos programmes au Congo de 2012 à 2016, puis en Haïti au cours des trois dernières années.

Une nouvelle victime de mine toutes les heures
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes

Une nouvelle victime de mine toutes les heures

Le rapport 2019 de l'Observatoire des mines a enregistré 6 897 victimes de mines en 2018, soit presque une nouvelle victime toutes les heures !