Accès direct au contenu

Bombardement d'un hôpital de MSF au Nord Yémen

Urgence
Pour la deuxième fois en moins d’un mois, un hôpital géré par l’organisation humanitaire Médecins sans frontières a été touché par un raid aérien. Aucune victime n’est heureusement à déplorer dans cette dernière attaque qui a eu lieu le 27 octobre dans le Nord du Yémen. Mais la totalité de l’hôpital et son matériel ont été détruits. Une fois encore, le Droit humanitaire international a été violé. Handicap International demande à ce que toute la lumière soit faite sur ces attaques et appelle l’ensemble des parties aux conflits au Yémen et en Afghanistan à cesser immédiatement tout bombardement contre les civils.
Photo de groupe de l'équipe de Handicap International au Yémen tenant des feuilles où l'on peut lire "Independant investigation for MSF"

Pour la deuxième fois en moins d’un mois, un hôpital géré par l’organisation humanitaire Médecins sans frontières a été touché par un raid aérien. Aucune victime n’est heureusement à déplorer dans cette dernière attaque qui a eu lieu le 27 octobre dans le Nord du Yémen. Mais la totalité de l’hôpital et son matériel ont été détruits. Au moins  200 000 personnes de la région n’ont plus d’accès à des services de santé vitaux. Au cours des bombardements à Kunduz, en Afghanistan, le 3 octobre dernier, au moins trente personnes dont treize employés de l’organisation avaient péri. [1]

Une fois encore, le Droit humanitaire international a été violé. Ce nouveau bombardement contre un centre de santé témoigne d’un mépris absolu pour la vie des civils. Handicap International demande à ce que toute la lumière soit faite sur ces attaques et appelle une nouvelle fois l’ensemble des parties aux conflits au Yémen et en Afghanistan à cesser immédiatement tout bombardement contre les civils.

Nous exprimons notre entier soutien aux équipes de Médecins sans frontières.

 

[1] http://www.msf-azg.be/fr/nouvelle/afghanistan-frappes-aeriennes-a-kunduz-mise-a-jour

Pour aller plus loin

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

HI soutient les victimes de la guerre
© HI
Réadaptation Urgence

HI soutient les victimes de la guerre

Après un bombardement au Nord du Yémen, Abdulrahmam a eu le bras droit fracturé avec des lésions vasculaires qui ont entraîné une gangrène. Il a dû être amputé. HI est à ses côtés.

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï
© John Wessels/HI
Urgence

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï

Pendant deux ans, les équipes de Handicap International (H.I.) ont distribué une aide alimentaire à la population du Kasaï, en République démocratique du Congo. Entre le 1er août 2017 e le 31 août 2019, H.I a donné des rations comprenant deux sacs de farine de maïs (27 kg/sac), un sac de haricots, une boîte d'huile et un sac de sel à 92 549 personnes à Demba et Dimbelenge, deux régions de la province du Kasaï.