Goto main content

Bombardement de l'hôpital MSF à Kunduz

Handicap International tient dès à présent à condamner fermement ce terrible bombardement et à exprimer tout son soutien aux collègues et amis de Médecins sans Frontières.

"C’est avec une grande tristesse que nous confirmons jusqu’ici la mort de neuf employés MSF au cours des bombardements la nuit dernière sur l’hôpital MSF de Kunduz. Nos dernières informations indiquent que 37 personnes ont été sérieusement blessées au cours des bombardements, dont 19 sont des personnels MSF. [...] Beaucoup de patients et de personnels manquent encore à l’appel." 

Ces nouvelles glaçantes ont été diffusées par MSF ce 3 octobre. Handicap International tient dès à présent à condamner fermement ce terrible bombardement et à exprimer tout son soutien aux collègues et amis de Médecins sans Frontières. 
 

Publié le : 14 septembre 2021

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

« Tout a changé avec ma blessure »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« Tout a changé avec ma blessure »

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. Handicap International aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de kinésithérapie.

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par Handicap International.