Accès direct au contenu

Dans les yeux de Najah

Urgence
Syrie
Najah, 16 ans, a le regard triste de ceux que la vie n’a pas épargné. Le quartier où elle vivait, à Homs, en Syrie, a été bombardé. Najah a voulu fuir en taxi avec sa petite fille. Mais le chauffeur les a obligées à descendre au milieu des bombes. En entendant des tirs, la jeune femme s’est couchée pour protéger son enfant. Elle a reçu une balle dans le dos. Elle est maintenant paralysée.
Najah et sa fille, avec la kiné de Handicap International

Najah, 16 ans, a le regard triste de ceux que la vie n’a pas épargné. Le quartier où elle vivait, à Homs, en Syrie, a été bombardé. Najah a voulu fuir en taxi avec sa petite fille. Mais le chauffeur les a obligées à descendre au milieu des bombes. En entendant des tirs, la jeune femme s’est couchée pour protéger son enfant. Elle a reçu une balle dans le dos. Elle est maintenant paralysée.

Aujourd’hui, réfugiée au Liban, loin de son pays, elle entrevoit une lueur d’espoir grâce aux équipes mobiles de Handicap International. Najah a reçu un fauteuil roulant, des soins de kinésithérapie et un soutien psychologique. Elle va pouvoir prendre à nouveau soin d’elle-même et de sa fille.

Handicap International intervient en faveur des réfugiés syriens au Liban et en Jordanie, ainsi qu’en Syrie même, dans la région d’Idlib. 

Pour aller plus loin

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives
© Patrick Meinhardt / HI
Santé Urgence

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».