Goto main content

Tchad : Khadidja, une femme forte et indépendante

Insertion
Tchad

HI aide Khadidja, une entrepreneuse de 27 ans, à réparer son orthèse et à ouvrir son propre commerce.

Grâce à l’appui des équipes HI, Khadidja a gardé sa mobilité et possède aujourd’hui un étal où elle vend des céréales.

Grâce à l’appui des équipes HI, Khadidja a gardé sa mobilité et possède aujourd’hui un étal où elle vend des céréales. | © F. Rabezandirantsoa Bakoly / HI

Trouver du soutien chez HI

Khadidja a 27 ans. Suite à une chute, elle souffre depuis ses 2 ans d’une atrophie de la jambe droite qui l’oblige à porter un appareil orthopédique. Cette jeune mère célibataire subvient seule aux besoins de ses deux enfants. Depuis 2018, elle est quotidiennement accompagnée par les équipes HI dans le cadre d’un projet d’inclusion économique. Elle a bénéficié d’une subvention à la création d’activités génératrices de revenus (AGR) et des services d’aide technique à la mobilité pour la réparation de son orthèse.

« Je suis tombée d’un âne au village. Comme on ne pouvait pas me soigner sur place, ma famille m’a emmenée à N’Djamena. Les médecins ici m’ont dit qu’il fallait que je sois traitée en France mais nous n’avions pas les moyens. Plus tard, ma famille a pu acheter une orthèse. Après que cette orthèse se soit cassée, une connaissance m’a conseillé d’aller au guichet de Diguel où HI pourrait m’aider. HI a fait réparer mon orthèse et m’a donné une subvention pour commencer mon commerce ».

Khadidja crée une entreprise

Grâce à l’appui des équipes HI, Khadidja a gardé sa mobilité et possède aujourd’hui un étal où elle vend des céréales. Cette activité lui permet de nourrir sa famille, de se loger, de se soigner et de scolariser ses enfants. Les économies générées par son commerce lui ont aussi permis d’investir dans une machine à coudre pour lancer un petit atelier de couture. 

« Grâce à l’aide de HI, j’ai monté mon petit commerce de vente de céréales. Aujourd’hui, j’ai de quoi manger tous les jours et j’ai pu économiser de l’argent pour acheter une machine à coudre et me lancer dans une activité de couture. Je fais plusieurs commandes, cela m’aide à vivre et payer mes soins de santé et l’école de mes enfants »

La nouvelle autonomie de Khadidja l’aide aujourd’hui à se projeter dans l’avenir :

« Vu que mon commerce marche bien, j’aimerais étendre mes activités et acheter un tricycle motorisé pour faciliter mes déplacements et aller chercher moi-même la marchandise que je vends. Je voudrais aussi construire une chambre supplémentaire pour mieux accueillir mes enfants ».

Publié le : 6 janvier 2022

Pour aller plus loin

« Grâce à la sensibilisation de HI, les amis et les collègues ne nous dénigrent plus »
© S. D. Songoi / HI
Insertion

« Grâce à la sensibilisation de HI, les amis et les collègues ne nous dénigrent plus »

Damigou est une jeune femme malvoyante. Grâce au projet d’éducation inclusive et formation professionnelle déployé au Togo, elle a été scolarisée et est maintenant comptable dans une pharmacie.

Inclusion au travail : briser les barrières et ouvrir des portes
© RAKOTONDRAPARANY D. NJARA / HI
Insertion

Inclusion au travail : briser les barrières et ouvrir des portes

À l'échelle mondiale, 386 millions d'adultes en situation de handicap sont en âge de travailler. Pourtant, 80% d'entre eux sont sans emploi.

La relation parent-enfant, cruciale pour le développement des enfants malnutris
© Kadjara Diontol / HI
Réadaptation Santé

La relation parent-enfant, cruciale pour le développement des enfants malnutris

Les interventions de Handicap International pour les enfants malnutris sont fondées sur le lien émotionnel entre les enfants et leurs parents. Amina, maman d’un bébé qui a bénéficié de ces interventions, en témoigne.