Accès direct au contenu

Et de trois !

Troisième étape réussie pour Arnaud Chassery et Philippe Croizon, quadri-amputé. Les deux amis ont poursuivi leur défi : relier les 5 continents à la nage. Ils viennent de traverser le Détroit de Gibraltar. Les nageurs ont touché terre à 12h51 après 16km et 5h20 de nage.
Philippe Croizon et Arnaud Chassery à leur arrivée sur la plage marocaine

Arnaud Chassery et Philippe Croizon, quadri-amputé, poursuivent leur défi : relier les 5 continents à la nage. Ils viennent de traverser le Détroit de Gibraltar. Les nageurs ont touché terre à 12h51 après 16km et 5h20 de nage.

Après les deux premières traversées réussies entre l’Océanie et l’Asie, puis entre l’Afrique et l’Asie, les deux hommes ont donc relié l’Europe à l’Afrique. Ils ont pour cela bénéficié de conditions particulièrement favorables, dans des eaux habituellement difficiles. Partis de Tarifa (Espagne) à 7h30 ce matin, ils ont pu profiter de courants favorables, d’une mer d’huile, ainsi que de la compagnie de dauphins et d’un poisson Lune. Ils ont touché terre à la plage des Cirés (Maroc) à 12h51, malgré quelques douleurs au dos pour Philippe en fin de parcours.

Philippe et Arnaud réalisent cet exploit en temps qu’ambassadeurs de Handicap International. Les nageurs et l’ONG partagent en effet les mêmes valeurs, fondées sur le respect et l’intégration des personnes handicapées et vulnérables. En cette année qui marque les 30 ans d’existence de l’ONG, Handicap International est honorée de compter sur ces ambassadeurs de choix et de s’associer à eux dans cette aventure incroyable.

Traversée n°3 en chiffres :

Distance à vol d'oiseau : 14 km

Température de l'eau : 16 à 24°C

Plus d’infos

Le projet, le détail des traversées en infographie, les portraits de Philippe Croizon et Arnaud Chassery… sont disponibles sur http://www.nageraudeladesfrontieres.comet sur https://www.facebook.com/audeladesfrontieres.

Pour aller plus loin

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives
© Patrick Meinhardt / HI
Santé Urgence

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles.

Interview : de l'Asie à HELASIA
© HI
Droits

Interview : de l'Asie à HELASIA

Fin février, Griet a déménagé à Addis Abbeba en Ethiopie, où elle va relever un nouveau défi pour Handicap International. Avant de partir, elle a répondu à quelques questions sur ses expériences en Asie et ce qu'il attend avec le projet HELASIA.