Accès direct au contenu

Haïti - Reprise de l’épidémie de choléra

L’épidémie de choléra, qui est apparue en octobre 2010 en Haïti connait un nouveau pic. Le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), estime que « l’épidémie a causé des dizaines de morts durant les dernières semaines », alors que la saison des pluies et la période cyclonique débutent. Depuis la survenue de l’épidémie, plus de 5 400 personnes sont décédées, selon les Nations unies.
Les nuages s'amoncellent au dessus des villages de tentes...

L’épidémie de choléra, qui est apparue en octobre 2010 en Haïti connait un nouveau pic. Le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), estime que « l’épidémie a causé des dizaines de morts durant les dernières semaines », alors que la saison des pluies et la période cyclonique débutent. Depuis la survenue de l’épidémie, plus de 5 400 personnes sont décédées, selon les Nations unies.

Depuis début 2011, Handicap International pilote un projet qui consiste à limiter l’impact de l’épidémie de Choléra sur les populations à risques. Des équipes mobiles se rendent quotidiennement dans les communautés de Petit-Goâve et dans les villages isolés (notamment dans les montagnes) pour expliquer les gestes d’hygiène simples qui permettent de se prémunir du choléra. Les séances d’information sont assorties de démonstration sur les méthodes pour se laver les mains efficacement, de distribution de kit choléra1et d’un renforcement des capacités locales (formation de personnes issues des communautés en charge de déclencher les protocoles de prévention dès les premiers cas de choléra identifiés).

Dès le 26 octobre 2010, Handicap International avait lancé une campagne d’information spécifique à destination des personnes les plus vulnérables. Une sensibilisation personnalisée est effectuée, permettant de pallier les difficultés d’accès de ces personnes aux efforts de sensibilisation de masse. Cette campagne d’information inclut également l’entourage immédiat de la personne vulnérable, sa famille et ses voisins.

Enfin, l’atelier de fabrication dédié à la construction des abris transitionnels à Petit-Goâve s’est mobilisé pour la production d’une centaine de lits adaptés pour les centres de traitement du choléra de Petit-Goâve, de Grand-Goâve, de Miragoâne et des Cayes.

Handicap International a également largement diffusé des recommandations pour la prise en considération des personnes handicapées dans la gestion de la réponse au choléra, notamment auprès des acteurs intervenant dans les domaines de la santé, de la protection et de la gestion de camps.

 

1/ Les kits sont composés d’un seau en plastique avec couvercle, d’un sac pour conserver ses affaires au sec, d’une couverture polaire, d’une serviette de bain, d’une éponge, de savons solides, de tablettes de purification de l’eau et de sachets de solutions orales de réhydratation.

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.