Go to main content

Haïti : Un an et demi d’actions en images

18 mois après le 12 janvier 2010, les soins d’urgence ont fait place à la réadaptation, puis au retour à la maison. Mais pour les personnes souffrant désormais d’une infirmité permanente, il faut s’adapter à une vie nouvelle, apprendre à être autonome et être accepté dans la société. Un défi énorme que Handicap International s’attelle à relever.
Rose-Mika a le sourire : elle entame une formation à la couture.

18 mois après le 12 janvier 2010, les soins d’urgence ont fait place à la réadaptation, puis au retour à la maison. Mais pour les personnes souffrant désormais d’une infirmité permanente, il faut s’adapter à une vie nouvelle, apprendre à être autonome et être accepté dans la société. Un défi énorme que Handicap International s’attelle à relever.

Lire la présentation des projets menés par la section belge de Handicap International

Fin mai, Olivier Jourdain a passé quelques jours en Haïti. Il est parti à la rencontre des patients de Handicap International, muni de sa caméra. Il en ramène quatre courts-métrages. Quatre films pour éclairer quatre aspects de nos projets.

1) Après le séisme, nos kinés ont été soutenus par de jeunes Haïtiens qui ont progressivement découvert la fonction d’aide-kiné. Tina est de ceux-là.

2) Une période de troubles et d’insécurité a suivi le séisme. Le 3 février, Josué a reçu une balle, qui a traversé sa colonne vertébrale. Après 1 an et 3 mois passés à l’hôpital, Josué rentre aujourd’hui à la maison… Entre espoir et craintes.

3) Sainte-Hélène a été amputée suite au séisme. Après des mois à l'hôpital, elle a passé du temps au « Village des Vigoureux » afin de préparer le retour à la maison. Mais une fois chez elle, Sainte-Hélène devait aussi trouver un moyen pour gagner sa vie. Elle a choisi d’ouvrir un commerce de boissons.

4) Rose-Mika a été blessée lors du séisme et elle en garde des séquelles. Les patrons accepteront-ils de l’engager, elle qui est désormais handicapée ? Une dose de sensibilisation et d’adaptation peuvent aider à les convaincre… Rose-Mika a de la chance : elle va débuter une formation à la couture.

Pour aller plus loin

Première mondiale belge : des drones détecteurs de mines
X. Depreytere - H.I.
Mines et autres armes

Première mondiale belge : des drones détecteurs de mines

Handicap International et son partenaire Mobility Robotics ont pour la première fois localisé des mines sous terre à l’aide de drones munis de caméras infrarouges. Expérimentée au Tchad depuis février cette technologie devrait permettre, à terme, de réduire considérablement la durée des opérations de déminage et de sécuriser davantage le travail des démineurs. Une avancée majeure et révolutionnaire pour les acteurs du déminage !

Handicap International, une ONG écodynamique !
Bruxelles Environnement - Leefmilieu Brussel

Handicap International, une ONG écodynamique !

Le bureau de Handicap International à Bruxelles obtient trois étoiles au label entreprise écodynamique. Le Label Entreprise Ecodynamique récompense et encourage les entreprises, associations et institutions bruxelloises qui agissent pour réduire l' impact de leur activité sur l’environnement. Il s’agit d’une reconnaissance officielle.

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï
© John Wessels/HI
Urgence

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï

Pendant deux ans, les équipes de Handicap International (H.I.) ont distribué une aide alimentaire à la population du Kasaï, en République démocratique du Congo. Entre le 1er août 2017 e le 31 août 2019, H.I a donné des rations comprenant deux sacs de farine de maïs (27 kg/sac), un sac de haricots, une boîte d'huile et un sac de sel à 92 549 personnes à Demba et Dimbelenge, deux régions de la province du Kasaï.