Aller au contenu principal

Handicap International appelle à la prolongation du cessez-le-feu au Yémen

Yémen

Après plus de sept ans de guerre civile ininterrompue, le Yémen est entré dans une période de calme relatif le 2 avril 2022. Sous l'impulsion de l'ONU, les différentes parties belligérantes ont signé un cessez-le-feu temporaire. Cependant, quatre mois plus tard, le 2 août, le cessez-le-feu a pris fin. Un groupe de 30 ONG, dont Handicap International, appelle toutes les parties à prolonger le cessez-le-feu et à en améliorer le respect.

Une rue de la capitale yéménite Sana'a

Une rue de la capitale yéménite Sanaa | © ISNA Agency / HI

Dire que la vie du Yéménite ordinaire a profondément changé depuis le début de la trêve est un euphémisme. En effet, le nombre de victimes civiles a considérablement diminué depuis le cessez-le-feu. Grâce au rétablissement d'un certain nombre de liaisons aériennes entre le Yémen, l'Égypte et la Jordanie notamment, plus de 8 000 civils ont reçu l'assistance médicale dont ils avaient besoin. D'autres ont pu poursuivre leurs études, reprendre des activités commerciales ou rendre visite à des amis et des parents à l'étranger. Les livraisons de carburant par le port de Hodeïda ont également augmenté de manière significative depuis cet accord, permettant aux hôpitaux, aux entreprises et aux services publics de continuer à fonctionner.


Une prolongation de six mois et le maintien du cessez-le-feu actuel permettraient aux organismes d'aide d'atteindre plus facilement la population touchée par la guerre ainsi qu'à davantage de personnes d'utiliser les vols commerciaux. Renouveler le cessez-le-feu donnerait également plus de temps pour lancer des opérations de sécurisation des mines et des engins non explosés qui menacent la population du pays.


Des violations de la trêve dans certaines zones du pays continuent de menacer la vie des civils, le nombre de victimes de violences armées ayant augmenté au cours du mois dernier. Un nouvel accord pourrait donc, espérons-le, ouvrir la porte à une solution de paix durable.


Lire la déclaration officielle de H.I. et des autres ONG (en anglais)

Publié le : 2 août 2022

Pour aller plus loin

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."
Handicap International
Mines et autres armes Urgence

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."

La situation des personnes handicapées au Yémen est désespérée. Difficultés à fuir les violences, à accéder à l'aide…Yasmine Daelman, responsable plaidoyer, explique la situation.

Yémen : « Je suis choqué par la diversité de la contamination »
©Isna Agency / HI
Mines et autres armes

Yémen : « Je suis choqué par la diversité de la contamination »

Après 7 ans de guerre, le Yémen est fortement contaminé par les mines, les restes de bombes, etc. HI lance une campagne pour sensibiliser la population au danger.

16 millions de Yéménites souffriront de la faim en 2021
© HI
Mines et autres armes Urgence

16 millions de Yéménites souffriront de la faim en 2021

6 ans de conflit au Yémen. 21 organisations humanitaires, dont Handicap International, appellent à un cessez-le-feu.