Accès direct au contenu

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth

Urgence
Liban

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise. | © Anwar AMRO / AFP

Les hôpitaux de la ville sont endommagés et manquent de ressources.

Afin de contribuer à l'effort humanitaire collectif, Handicap International fournira des fauteuils roulants, des déambulateurs et d'autres aides à la mobilité aux victimes ayant des besoins immédiats importants et qui pourraient quitter l'hôpital plus tôt que prévu. Nous distribuerons également des kits de traitement des blessures contenant de l'alcool, des pansements et des bandages pour permettre à ceux qui ont des blessures mineures de se soigner chez eux et éviter de surcharger les hôpitaux.

Handicap International dispose actuellement d'une équipe de 98 personnes au Liban, qui sont toutes redéployées pour répondre à la crise. D'autres experts en intervention d'urgence arriveront dans le pays dans les prochains jours.

Published on: 7 août 2020

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.