Goto main content

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth

Urgence
Liban

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise. | © Anwar AMRO / AFP

Les hôpitaux de la ville sont endommagés et manquent de ressources.

Afin de contribuer à l'effort humanitaire collectif, Handicap International fournira des fauteuils roulants, des déambulateurs et d'autres aides à la mobilité aux victimes ayant des besoins immédiats importants et qui pourraient quitter l'hôpital plus tôt que prévu. Nous distribuerons également des kits de traitement des blessures contenant de l'alcool, des pansements et des bandages pour permettre à ceux qui ont des blessures mineures de se soigner chez eux et éviter de surcharger les hôpitaux.

Handicap International dispose actuellement d'une équipe de 98 personnes au Liban, qui sont toutes redéployées pour répondre à la crise. D'autres experts en intervention d'urgence arriveront dans le pays dans les prochains jours.

Publié le : 14 septembre 2021

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

« Tout a changé avec ma blessure »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« Tout a changé avec ma blessure »

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. Handicap International aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de kinésithérapie.

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par Handicap International.