Accès direct au contenu

L'afghanistan : invité surprise de la conférence d'Oslo

Mines et autres armes
L’Afghanistan vient d’annoncer que sa délégation signerait le Traité d’interdiction des armes à sous-munitions, et ce malgré les pressions américaines. On doit ce revirement à une discussion qui s’est déroulée hier soir entre le représentant de l’Afghanistan à Oslo et Soraj Ghulam Habib, l’un des Ban Advocate de Handicap International, lui-même originaire d’Afghanistan. Le témoignage et le plaidoyer de Soraj ont interpellé le représentant afghan, qui a appelé le Président d’Afghanistan, Mr Amid Karzaï. Mr Karzaï a donné les pleins pouvoirs à son représentant pour signer le Traité d’Oslo, qui signera donc le traité d’interdiction des armes à sous-munitions à Oslo. Jusqu’au 2 décembre au soir, l’Afghanistan avait décidé de ne pas signer le Traité d’Oslo.

L’Afghanistan vient d’annoncer que sa délégation signerait le Traité d’interdiction des armes à sous-munitions, et ce malgré les pressions américaines. On doit ce revirement à une discussion qui s’est déroulée hier soir entre le représentant de l’Afghanistan à Oslo et Soraj Ghulam Habib, l’un des Ban Advocate de Handicap International, lui-même originaire d’Afghanistan. Le témoignage et le plaidoyer de Soraj ont interpellé le représentant afghan, qui a appelé le Président d’Afghanistan, Mr Amid Karzaï. Mr Karzaï a donné les pleins pouvoirs à son représentant pour signer le Traité d’Oslo, qui signera donc le traité d’interdiction des armes à sous-munitions à Oslo. Jusqu’au 2 décembre au soir, l’Afghanistan avait décidé de ne pas signer le Traité d’Oslo.

Pour aller plus loin

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent

Ils vivent dans le même village. Ils ont tous les deux été touchés par l'explosion d'une sous-munition. Kua Tcho Tor d'abord et, 30 ans plus tard, Chue Por Vang.

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !

Au Laos, Handicap International poursuit ses interventions afin d’éliminer la menace et de réduire le risque humanitaire et socioéconomique que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les populations du pays.

Pour un monde sans mines en 2025
© G. Lordet / HI
Droits Mines et autres armes

Pour un monde sans mines en 2025

La Conférence pour un monde sans mines, à laquelle HI a participé, s'est achevée vendredi 29 novembre, à Oslo (Norvège). Les États parties au Traité d'interdiction des mines ont adopté un plan d'action de 5 ans pour la mise en œuvre des obligations du Traité – dont notamment le déminage - jusqu’en 2025.