Accès direct au contenu

Les femmes handicapées contre la violence

Droits Prévention
Une femme sur trois subit des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Les femmes handicapées sont particulièrement exposées à ces types de violence. Mais avec l'appui de Handicap International, elles font entendre leur voix pour que les choses changent.
Une femme africaine habillée en bleu cache son visage avec un chapeau en paille ressée

Une femme sur trois subit des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Les femmes handicapées sont particulièrement exposées à ce type de violence. Mais avec l'appui de Handicap International (HI), elles font entendre leur voix pour que les choses changent.

Dans le monde, 35% des femmes et des filles [1] sont exposées à des violences physiques, psychologiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou d’une autre personne. Ces violences constituent une violation majeure de leurs droits. Les femmes et les filles handicapées - en particulier celles qui présentent un handicap mental - sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

Les femmes handicapées davantage exposées

A cause de nombreux stéréotypes sociaux et culturels, les femmes n’ont pas toujours le droit d’avoir une sexualité responsable, satisfaisante, et de décider d’avoir des enfants quand elles le souhaitent. De plus, les femmes handicapées, qui sont souvent très proches, voire dépendantes, d’autres adultes de leur entourage, sont encore plus vulnérables. Ces violences entrainent de nombreux problèmes de santé, des traumatismes psychologiques et une exclusion sociale et économique.

« Les violences faites aux femmes et aux filles handicapées sont invisibles, mal connues et peu prise en compte. Ces projets sont essentiels pour leur permettre de se reconstruire, de sortir de l’isolement et de participer à la communauté. Mettre fin à ces violences est une priorité », explique Bénédicte de la Taille, experte en protection contre les violences pour HI.

Briser les tabous

Depuis plus de 25 ans, HI mène des projets de lutte contre les violences dans plusieurs pays - Kenya, Ethiopie, Rwanda, Burundi, Pakistan, Bangladesh.-, notamment en sensibilisant les femmes au sujet de leurs droits et en renforçant leur pouvoir de décision. Au Rwanda, depuis 1994, HI apporte un soutien psychologique aux victimes de violences physiques et sexuelles, et met en place des groupes de paroles.

Au Rwanda, Burundi et Kenya, HI lutte également contre les violences sexuelles envers les enfants grâce au prohjet Ubuntu, dont les enfants handicapés, trois ou quatre fois plus exposés aux risques de violence. " Les enfants sont souvent bien au fait du problème des violences sexuelles. Ils foisonnent d’idées pour sensibiliser le grand public : théâtre de rue, film, .... Le projet a libéré leur parole sur cette réalité jusqu’ici cachée" expliquait Sofia, l'une des coordinatrices du projet.

Les femmes reprennent l'initiative

Mais l'important, c'est que les femmes handicapées puissent sortir du silence, occuper la place à laquelle elles ont droit. Avec le projet Making it Work, HI collabore avec les organisations de personnes handicapées et les organisations féminines. L’association donne de la visibilité aux bonnes pratiques innovantes (formation de femmes, activités de sensibilisation, etc.) relatives à la protection des droits des femmes.

L’association vise également à ce que les voix des femmes soient entendues et à ce que les risques qu’elles courent (violence, abus, exploitation) soient pris en compte dans les projets menés par de nombreuses organisations, qu'elles soient humanitaires, liées à la défense des droits de l’homme, actives dans la lutte contre les violences basées sur le genre.
Si vous voulez en savoir plus sur Making it Work, cliquez ici !

[1] Source: Organisation mondiale de la santé (OMS) : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs239/fr/
 

Pour aller plus loin

COVID-19 : une crise mondiale et globale
H.I.
Prévention Santé

COVID-19 : une crise mondiale et globale

Combien de personnes sont ou vont être touchées par le COVID-19 dans les pays d’intervention de Handicap International ? Difficile d’avoir des chiffres exacts. Ce qui est certain, c’est que la crise touche les plus vulnérables et aggrave les situations déjà problématiques.

COVID-19 au Rwanda : une aide alimentaire pour les enfants handicapés
© HI
Prévention Réadaptation Santé

COVID-19 au Rwanda : une aide alimentaire pour les enfants handicapés

"Grâce à l'aide alimentaire, ma petite fille ne risque pas de souffrir de malnutrition en plus de son handicap..." Ce sont les mots de Kapitolina, quelques semaines après avoir reçu l'aide alimentaire de Handicap International pour la première fois. L'aide alimentaire fait partie des mesures de soutien aux parents d'enfants handicapés. Ce soutien est fourni depuis 2018 et se poursuit pendant la période de confinament pour atténuer les effets négatifs du Covid-19 sur les familles.


 

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.