Accès direct au contenu

Soutien aux Vénézuéliens réfugiés en Colombie

Urgence
Colombie
Face à la crise qui agite leur pays depuis de nombreux mois, plus d'un million de Vénézuéliens ont franchi la frontière de la Colombie pour y trouver refuge. Handicap International apporte une aide d'urgence à cette population vulnérable.
Un groupe d'enfants. A l'avant-plan, un jeune garçon tient une cuiller dans sa bouche, une balle posée dans la cuiller

Face à la crise qui agite leur pays depuis de nombreux mois, plus d'un million de Vénézuéliens ont franchi la frontière de la Colombie pour y trouver refuge. Handicap International apporte une aide d'urgence à cette population vulnérable.

Depuis 2013, le Venezuela fait face à une sévère crise économique, politique et sociale. L’accès des populations aux soins de santé, aux infrastructures sanitaires et à la nourriture a fortement diminué, et les besoins humanitaires sont considérables. Au moins 3.4 millions de Vénézuéliens ont fui à travers le monde, dont 2.7 millions vers les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Parmi eux, plus d’un million de personnes se trouvent en Colombie.

En novembre 2018, Handicap International (HI) a évalué les besoins des réfugiés à La Guajira, point d’entrée au nord de la Colombie, en collaboration avec l’ONG DRC (Danish Refugee Council).
Depuis avril 2019, HI mène des activités de soutien psychologique pour les Vénézuéliens dans le centre de transit de Maicao, à la frontière avec le Vénézuela.
En collaboration avec les ONG DRC et Pastoral Social (Caritas Colombie), HI envisage. également de mener des soins de réadaptation destinés aux plus vulnérables (personnes handicapées, âgées, indigènes, etc.), d’apporter un soutien technique (formations, etc.) aux organisations de réadaptation locales, et d’organiser des activités de cohésion sociale entre Colombiens et Vénézuéliens afin de favoriser une entente pacifique entre les différentes communautés

Aider les Vénézuéliens à Medellín

Handicap International démarre aussi une intervention d’urgence à Medellín, deuxième plus grande ville de Colombie, en collaboration avec la mairie de Medellín. HI apporte un soutien à plus de 1000 personnes provenant du Venezuela, notamment en leur donnant un appui psychologique et en leur apportant un appui dans leurs démarches juridiques nécessaires pour accéder aux services de base (soins de santé, etc.). L’association organise aussi des activités sportives, culturelles et autres, afin de renforcer la cohésion sociale et l’insertion socioculturelle des migrants à Medellín.

 

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.