Accès direct au contenu

82 tonnes de matériel acheminées auprès des victimes de l'ouragan Matthew

Urgence
Haïti
Grâce à sa plateforme logistique, Handicap International a pu acheminer plus de 80 tonnes de matériel auprès des victimes de l'ouragan Matthew en Haïti. Plus de deux mois après le passage de l'ouragan, 1.4 millions de personnes ont toujours besoin d'une assistance humanitaire.
Quelques Haïtiens devant un bâtiment scolaire qui leur a servi d'abri. Des déchets sont sur le sol.

Grâce à sa plateforme logistique, Handicap International a pu acheminer plus de 80 tonnes de matériel auprès des victimes de l'ouragan Matthew en Haïti. Plus de deux mois après le passage de l'ouragan, 1.4 millions de personnes ont toujours besoin d'une assistance humanitaire.

750 000 victimes de la catastrophe ont pu bénéficier d’une aide grâce au soutien de la communauté humanitaire et du gouvernement[1] (accès à l’eau potable, à la nourriture, à l’hygiène, aux soins de santé, etc.). Cependant, les besoins des humanitaires sont toujours importants.

« L’ouragan Matthew a fragilisé un pays déjà marqué par une situation économique, sanitaire et sociale critique. Deux mois après le passage de l’ouragan, les besoins des populations affectées persistent, surtout pour les communautés qui vivent dans des zones reculées ou difficilement accessibles. Se mobiliser et les soutenir reste une priorité », explique Sylvia Sommella, chef de mission urgence de  Handicap International en Haïti.

Transport de matériel

L’ouragan Matthew et les inondations dans le Sud et le Nord du pays ont endommagé un grand nombre de  routes et de ponts. Afin de favoriser l’acheminement de l’aide humanitaire auprès des populations reculées, par voie maritime ou terrestre, Handicap International a mis en place une plateforme logistique qui couvre les départements du Sud, de Grand Anse et des Nippes.

L’association a assuré 21 transports routiers et 11 transports maritimes et a déjà acheminé 82 tonnes de matériel humanitaire (abris, outils, kits d’hygiène), en collaboration avec d’autres organisations humanitaires.

Distribution de kits d’urgence

Handicap International organise la distribution de 1 000 kits d’urgence contenant une boite à outils, des cordes, des bâches et des fixations. et d’articles ménagers (e.a. des jerricanes, des moustiquaires, des filtres à eau et des lampes solaires) dans le département des Nippes afin de permettre aux populations affectées de réparer leurs habitations et d’améliorer leurs conditions de vie.

Réadaptation et soutien psychologique

Très rapidement après le passage de l’ouragan, deux équipes mobiles, composées d'un expert en réadaptation ou soutien psychologique, d'un kinésithérapeute et d'un travailleur social, ont été déployées dans la ville des Cayes afin de prendre en charge les personnes blessées. Chaque équipe a évalué l’état des hôpitaux et des services de réadaptation, a fourni des fauteuils roulants, des béquilles et des déambulateurs. 150 personnes ont bénéficié de séances de réadaptation. L’association a également mené des séances de soutien psychologique pour les victimes. De nouvelles équipes en cours de constitution seront prochainement déployées dans la ville des Cayes, et ensuite à Jérémie.

Tenir compte des plus fragiles

L’association repère également les personnes les plus fragiles - chefs de ménage isolés, femmes enceintes, personnes âgées ou handicapées, dans le département de Grande Anse et du Sud, et accompagne les acteurs humanitaires afin qu’ils leur assurent un accès aux services humanitaires (soins de santé, éducation, réadaptation, etc.).

[1] https://www.humanitarianresponse.info/fr/operations/haiti/infographic/haiti-hurricane-matthew-overview-humanitarian-response-two-months-4

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.