Goto main content

Amie apprend enfin à lire et à écrire

Insertion
Sierra Leone

Amie, sept ans, est née avec un handicap physique. Aujourd’hui, elle peut enfin apprendre à lire et à écrire.

Amie se sent aujourd’hui soutenue dans sa scolarité, et grâce à quelques adaptations, elle peut enfin apprendre à lire et à écrire.

Amie se sent aujourd’hui soutenue dans sa scolarité, et grâce à quelques adaptations, elle peut enfin apprendre à lire et à écrire. | © J. McGeown / HI

Sierra Leone - Education inclusive

Amie est une petite fille de sept ans, vivante et enjouée, qui aime aller à l’école et se mêler à ses camarades de classe. Elle vit dans une région rurale de Sierra Leone, dans une petite cabane sans eau courante. Elle va à l’école primaire de Mano Junction, à Kenema. Cette école est l’un des établissements pilotes créés dans le cadre du projet « Girls Education Challenge Transition ». Le bâtiment a été rénové par HI pour le rendre plus accessible par l’ajout de rampes d’accès, de toilettes accessibles, de portes plus larges et de fenêtres plus grandes pour une meilleure lumière dans les salles de classe. Il a aussi été repeint, pour une meilleure visibilité pour les élèves malvoyants.

Amie est née avec un handicap physique : en plus d’une faiblesse générale, elle souffre de problèmes de coordination qui affecte ses membres, notamment sa main et son bras droits, ainsi que sa jambe gauche. Elle a par conséquent beaucoup de mal à marcher et à utiliser ses mains. Elle a du mal à saisir un stylo. HI a lancé plusieurs projets en Sierra Leone, notamment un dans le cadre du « Girls Education Challenge ». Grâce à ce projet, Amie peut bénéficier des services d’Abdul, enseignant auxiliaire itinérant. Les enseignants itinérants sont formés pour accompagner les enfants touchés par différents handicaps et identifiés comme ayant besoin d’assistance en classe. Abdul se rend auprès d’Amie deux fois par mois à l’école, et une fois par semaine à la maison pour voir comment elle se débrouille. Il organise également une réunion mensuelle pour s’assurer que les parents d’Amie sont impliqués. Il travaille aussi avec l’instituteur et les parents d’Amie pour mettre au point un projet éducatif individualisé, qui est examiné et adapté chaque mois en fonction de la progression de l’enfant.

Amie se sent aujourd’hui soutenue dans sa scolarité, et grâce à quelques adaptations, elle peut enfin apprendre à lire et à écrire grâce à l’aide apportée par son enseignant itinérant. Elle se sent également encouragée, ce qui lui donne confiance en sa capacité à réussir. Les réunions ont aidé ses parents et son enseignant à mieux comprendre les difficultés qu’elle rencontre et comment ils peuvent l’aider à les surmonter. Ses parents sont ravis de ses progrès et sont désormais très impliqués dans sa scolarité.
 

Publié le : 14 septembre 2021

Pour aller plus loin

Margaret Nguhi : « Ma plus grande motivation, contribuer à changer la vie de quelqu’un »
© HI
Insertion Réadaptation Santé

Margaret Nguhi : « Ma plus grande motivation, contribuer à changer la vie de quelqu’un »

A l’occasion de la journée mondiale humanitaire de ce 19 août, portrait de Margaret Nguhi, dite ‘Maggie’ : femme, kenyane, responsable de HI, engagée pour les autres dans son propre pays.

De plus en plus de personnes sont forcées de fuir
© K.Holt / HI
Insertion Mines et autres armes

De plus en plus de personnes sont forcées de fuir

Plus de 80 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force, selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR – déc. 2020).

 
Augmentation de la violence contre les femmes handicapées depuis le COVID-19
© Sophie Pecourt / HI
Droits Insertion

Augmentation de la violence contre les femmes handicapées depuis le COVID-19

La violence contre les femmes et les filles handicapées est un problème mondial : les femmes handicapées sont plus exposées à la violence que les femmes non handicapées et les hommes handicapés. En outre, la pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation de la violence domestique. On peut raisonnablement upposer que cette augmentation touche aussi les femmes handicapées. Handicap International souhaite attirer l'attention sur cette question à l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars.