Goto main content

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Réadaptation Santé Urgence

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Les kinésithérapeutes adaptent leurs activités afin de poursuivre notamment les séances de réadaptation, là où le contexte sanitaire le permet. (image d'archive)

Les kinésithérapeutes adaptent leurs activités afin de poursuivre notamment les séances de réadaptation, là où le contexte sanitaire le permet. (image d'archive) | © Phil Sheppard / Handicap International

" Face à l’épidémie du coronavirus, nous sommes particulièrement inquiets, et notamment au sujet des personnes les plus vulnérables dans nos pays d’intervention (Afrique, Amérique du sud et centrale, Asie). Nous adaptons nos activités afin de poursuivre notamment les séances de réadaptation, là où le contexte sanitaire le permet.

Nous allons nous assurer que les kinésithérapeutes puissent continuer à mener des séances de réadaptation auprès des personnes qui en ont besoin, dans les pays où la situation n’est pas encore trop problématique. Nous allons aussi permettre aux kinésithérapeutes de devenir des  ‘vecteurs’ de messages clés concernant les mesures de santé et d’hygiène à respecter : se laver les mains, se tenir à distance l’un de l’autre, etc. Ils sont en première ligne, parce que directement en lien avec les personnes les plus vulnérables. Ils sont donc les mieux placés pour promouvoir ces messages.

De la réadaptation à distance

De plus, nous sommes en train de mettre en place un programme de séances de réadaptation filmées, que les patients pourront suivre via leur smartphone, leur permettant d’effectuer des séances de réadaptation à domicile. Ils pourront aussi échanger avec le kinésithérapeute via l’application Whatsapp.

Nous tenons également à ce que les patients qui ont subi une intervention chirurgicale ou qui ont été contaminés par le coronavirus puissent bénéficier de séances de réadaptation dans les hôpitaux (si les consignes d’hygiène sont bien respectées).

Quel impact à long terme ?

Plus globalement, nous sommes très inquiets au sujet de l’impact de la crise économique qui risque d’être engendrée par le covid-19, nous craignons notamment que les personnes les plus vulnérables aient encore moins facilement accès aux services de réadaptation et aux soins de santé par la suite. "
 

Publié le : 2 avril 2020
Aidez-nos
équipes

Pour aller plus loin

Rapport final Ukraine 12-12 Urgence

Rapport final Ukraine 12-12

Quelle aide les ONG du consortium 12-12 ont-elles fourni après 2 ans de guerre?

Ukraine : Les ONG appellent à protéger les civils contre les bombardements et les tirs d'artillerie dans les zones peuplées Mines et autres armes Urgence

Ukraine : Les ONG appellent à protéger les civils contre les bombardements et les tirs d'artillerie dans les zones peuplées

Depuis le début de l'année, au moins 860 civils ont été tués et 2 580 blessés en Ukraine dans au moins plus de 950 incidents impliquant l'utilisation d'armes explosives à effet étendu dans des zones peuplées.

C’est à cause des bombes que nous devenons handicapés
© S. Lazzarino / HI
Réadaptation Urgence

C’est à cause des bombes que nous devenons handicapés

Plus de 2,7 millions de personnes ont été déplacées par la crise au Nord-Kivu ; dans les sites de déplacés près de Goma, les besoins sont criants. Jean Bahati, 60 ans témoigne.