Accès direct au contenu

Des équipes mobiles pour venir en aide aux plus isolés

Urgence
A partir du 20 février 2012, une équipe d’Handicap International prendra en charge les personnes très vulnérables - entre autres des personnes handicapées - sans oublier celles qui se trouvent isolées dans des zones éloignées. Cette  intervention sera mise en place suite à la tempête tropicale Washi qui a affecté 1,1 million de personnes en décembre dernier.
photo d'un homme qui essaie de recuperer des choses sur la plage

A partir du 20 février 2012, une équipe d’Handicap International prendra en charge les personnes très vulnérables - entre autres des personnes handicapées - sans oublier celles qui se trouvent isolées dans des zones éloignées. Cette  intervention sera mise en place suite à la tempête tropicale Washi qui a affecté 1,1 million de personnes en décembre dernier.

La mission d’évaluation menée par Handicap International, fin décembre à Cagayan de Oro, suite au passage de la tempête tropicale Washi a été suivie début janvier d’une première série de distributions de première necessité (kits d’abris d’urgence, kits d’hygiène, de protection). Ces distributions ont  permis d’affiner l’identification des besoins.

Les informations ont été récoltées auprès des centres d’évacuation, des autorités représentant les gouvernements locaux au niveau de la ville et des villages (maires, chef de quartier, travailleurs sociaux et de la santé, etc.) ainsi que des personnes affectées par la catastrophe et des personnes handicapées. Handicap International a aussi participé à de nombreuses réunions de coordination avec les acteurs humanitaires et les autorités.

Handicap International va donc orienter ses actions sur plusieurs axes : L’association va mettre en place des Points relais handicap et vulnérabilité  (Disability and Vulnerability Focal Points - DVFP). Ils permettront :

  • De favoriser l’accès des personnes handicapées et très vulnérables (personnes âgées, femmes enceintes, enfants non accompagnés, etc.) aux dispositifs généraux d’assistance conçus pour le plus grand nombre des sinistrés;
  • D’identifier les besoins spécifiques des personnes handicapées et d’apporter les réponses spécialisées, médicales ou techniques qui s’imposent.

Deux équipes mobiles vont être mises en place qui couvriront plusieurs villages et centres d’évacuations, en particulier dans les zones les plus éloignées du centre ville. Ils permettront diidentifier les besoins des personnes les plus vulnérables dont les personnes handicapés, les personnes âgées, celles souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes, etc, et d’assurer la distribution de kits de besoin de base, d’aides techniques et d’articles spécifiques, accompagné d’un support technique approprié

Handicap International va également travailler, en partenariat avec d’autres acteurs humanitaires, à la mise en place d’un système de référencement des personnes affectées, à une sensibilisation des acteurs humanitaires et des autorités à la problématique du handicap dans les situations d’urgence et à un accompagnement sur des activités inclusives (permettant d’associer des personnes handicapées). Dans le même temps, Handicap International va soutenir des organisations de personnes handicapées afin qu’elles soient en capacité de faire du lobbying auprès des autorités locales pour que les lois concernant les PSH soient appliquées. Elles devraient également être en mesure d’accompagner les personnes handicapées dans des activités spécifiques telles que la prévention des risques de catastrophes naturelles et de participer, en partenariat avec les autres acteurs internationaux, aux interventions d’urgence en ciblant les besoins spécifiques et donc devenir les Disability and Vulnerability Focal Points après le retrait de Handicap International.

Information complémentaire

Le vendredi 16 décembre 2011, dans le sillage du typhon Washi (également connu localement sous le nom de Sendong), 10 heures de pluies torrentielles se sont abattues sur les Philippines, causant des crues subites sur Mindanao (au sud du pays), une zone où les tempêtes tropicales sont habituellement rares. En l'espace d'une nuit, la tempête Washi a fait près d'un millier de morts.  Selon les Nations Unies, plus de 50 000 maisons furent endommagées et environ 1,1 million de personnes furent affectées par cette catastrophe. Un mois plus tard, 26 000 survivants vivent toujours dans des centres d'évacuation largement surpeuplés de Cagayan de Oro et d'Iligan. Près de 200 000 personnes supplémentaires ont cherché refuge dans des abris de fortune ou auprès leur famille dans leur région d'origine.

Témoignages

http://www.handicapinternational.be/fr/actualites/philippines-une-chaise-roulante-pour-angel

http://www.handicapinternational.be/fr/actualites/tempete-aux-philippines-une-chaise-pour-joshua

Pour aller plus loin

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre
© HI
Santé Urgence

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre

En fauteuil roulant depuis son enfance, Saima vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan. A cause de la pandémie et du confinement, leur quotidien est devenu insoutenable.

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus
© HI
Santé Urgence

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus

Toute la ville de Fafan est confinée. Mohamed a peur pour sa famille : il craint que la pandémie ne s’étende dans la région. Handicap International est à ses côtés.