Accès direct au contenu

Des tap-tap pour tout le monde

Les bus collectifs appelés tap-tap, sont le moyen de transport le plus utilisé par les Haïtiens. Petites estafettes mal équipées, ils sont très souvent difficiles d’accès pour les personnes handicapées et constituent un frein à leur mobilité, et donc à leur intégration sociale et économique. Handicap International conduit un projet pilote de mise en accessibilité d’un bus collectif et accompagne une commune de Port-au-Prince pour rendre accessible une station de tap-tap.

Les bus collectifs appelés tap-tap, sont le moyen de transport le plus utilisé par les Haïtiens. Petites estafettes mal équipées, ils sont très souvent difficiles d’accès pour les personnes handicapées et constituent un frein à leur mobilité, et donc à leur intégration sociale et économique.

Handicap International conduit un projet pilote de mise en accessibilité d’un bus collectif et accompagne une commune de Port-au-Prince pour rendre accessible une station de tap-tap.

La cellule accessibilité de Handicap International constituée d’architectes, d’ingénieurs et d’un ergothérapeute a lancé un projet qui a pour but d’améliorer l’accessibilité des transports en commun. Un atelier a été organisé avec une université formant des architectes pour les faire réfléchir à l’aménagement d’un arrêt de tap-tap à Port-au-Prince. Un concours d’idée a été lancé auprès de 3 écoles professionnelles pour les amener à imaginer des aménagements pouvant faciliter l’accès au tap-tap pour les personnes à mobilité réduite. Les premières images sont attendues au début du printemps, avant de passer aux réalisations concrètes. Un premier prototype doit être prêt en septembre 2014.

Pour aller plus loin

Journée mondiale des lésions de la moelle épinière : allons un pas plus loin pour relever le défi !
© Sarah Pierre/Handicap International
Réadaptation

Journée mondiale des lésions de la moelle épinière : allons un pas plus loin pour relever le défi !

Lors de la Journée mondiale des lésions de la moelle épinière, Erik Weerts - spécialiste de la réadaptation d'urgence chez Handicap International - explique comment ce type de lésion peut avoir de graves conséquences à long terme et comment la réadaptation physique peut faire la différence pour les personnes touchées, leur famille et leur communauté.

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.