Go to main content

Des tap-tap pour tout le monde

Les bus collectifs appelés tap-tap, sont le moyen de transport le plus utilisé par les Haïtiens. Petites estafettes mal équipées, ils sont très souvent difficiles d’accès pour les personnes handicapées et constituent un frein à leur mobilité, et donc à leur intégration sociale et économique. Handicap International conduit un projet pilote de mise en accessibilité d’un bus collectif et accompagne une commune de Port-au-Prince pour rendre accessible une station de tap-tap.

Les bus collectifs appelés tap-tap, sont le moyen de transport le plus utilisé par les Haïtiens. Petites estafettes mal équipées, ils sont très souvent difficiles d’accès pour les personnes handicapées et constituent un frein à leur mobilité, et donc à leur intégration sociale et économique.

Handicap International conduit un projet pilote de mise en accessibilité d’un bus collectif et accompagne une commune de Port-au-Prince pour rendre accessible une station de tap-tap.

La cellule accessibilité de Handicap International constituée d’architectes, d’ingénieurs et d’un ergothérapeute a lancé un projet qui a pour but d’améliorer l’accessibilité des transports en commun. Un atelier a été organisé avec une université formant des architectes pour les faire réfléchir à l’aménagement d’un arrêt de tap-tap à Port-au-Prince. Un concours d’idée a été lancé auprès de 3 écoles professionnelles pour les amener à imaginer des aménagements pouvant faciliter l’accès au tap-tap pour les personnes à mobilité réduite. Les premières images sont attendues au début du printemps, avant de passer aux réalisations concrètes. Un premier prototype doit être prêt en septembre 2014.

Pour aller plus loin

© Van Durme Brothers

" Je suis dure comme une pierre"
HI
Réadaptation

" Je suis dure comme une pierre"

Kisubizo, 10 ans, vit dans l'Est du Congo. Son histoire et celle de sa famille est une vraie tragédie.

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?