Accès direct au contenu

Gaza : des frappes aériennes endommagent les locaux d’une organisation partenaire

Mines et autres armes
Une des organisations partenaires de Handicap International à Gaza a vu son travail perturbé suite à des dommages causés par des frappes aériennes à proximité de ses locaux.
L'intérieur d'une salle de classe endommagée : les fenêtres sont brisées, il y a des débris de verre au sol, le platras se détache du plafond, des bancs sont renversés

Une des organisations partenaires de Handicap International (HI) à Gaza a vu son travail perturbé suite à des dommages causés par des frappes aériennes à proximité de ses locaux.

Samedi 14 juillet, les frappes aériennes ont indirectement touché et provoqué des dégâts étendus dans les locaux d’un partenaire de HI, qui donne accès aux enfants à l’éducation et à des activités ludiques. Le bâtiment, adapté à l’accueil d’enfants handicapés, était heureusement vide au moment de l’attaque qui s’est produite en dehors des heures de travail. Aucun membre du personnel et aucun enfant n’a été blessé.
En revanche, certaines parties des locaux très endommagées sont maintenant trop dangereuses pour être utilisées, et plusieurs installations adaptées aux personnes handicapées ont été détruites.

HI apporte son soutien aux équipes de ce partenaire pour les aider à faire face au choc et aux bouleversements causés par ces attaques aériennes.

Depuis 2015, HI mène une campagne de lutte contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées. 92% des victimes de cette pratique très répandue sont des civils.
Rejoignez notre combat contre le bombardement des civils en signant notre pétition internationale.

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »
© Tannourine / HI
Mines et autres armes

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »

Le rapport 2020 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes de mines, la majorité des victimes étant des civils. Mais la pandémie de COVID-19 a entraîné des défis imprévus.

Quand tombe la bombe
© Martin Crep/HI
Mines et autres armes

Quand tombe la bombe

Aujourd'hui, 90% des victimes des bombardements sur les zones densément peuplées sont des civils. Quel est le prix payé par la population lors des conflits aujourd'hui ? Quelles sont les solutions ?