Accès direct au contenu

Handicap International offre une chaise roulante de course à un athlète congolais

Insertion
République démocratique du Congo
Le 16 septembre, l'athlète John Mwengani sera sur le départ pour tenter de remporter la médaille d'or au 100m sprint, équipé d'un fauteuil roulant de course offert par Handicap International. Il est l'un des athlètes paralympiques congolais qui a reçu du matériel neuf de notre association, dans le cadre d'un projet de réadaptation et d'autonomisation.  
Man kijkt lachend in de camera terwijl hij voorover buigt in zijn racerolstoel op een basketbalveld

Le 16 septembre, l'athlète John Mwengani sera sur le départ pour tenter de remporter la médaille d'or au 100m sprint, équipé d'un fauteuil roulant de course offert par Handicap International. Il est l'un des athlètes paralympiques congolais qui a reçu du matériel neuf de notre association, dans le cadre d'un projet de réadaptation et d'autonomisation.  

John Mwengani est l'un des sportifs de l'équipe paralympique de la R.D Congo qui ont reçu au début de l'été des chaises roulante de compétition dans le cadre du projet de réadaptation et d'autonomisation ‘Team Congo’. Pour Mwengani, qui montera sur la piste la nuit du 16 au 17 septembre, ce matériel de compétition a une valeur inestimable : "Nous pourrons être à la hauteur et nous nous présentons comme des ambassadeurs de la nation congolaise aux Jeux Paralympiques de Rio, avec des chance égales." 

"Ces Jeux paralympiques sont une belle occasion de démontrer une fois de plus, qu’une personne handicapée a les mêmes droits qu’une personne valide. Les athlètes présents sont avant tout des sportifs. Nous soutenons cette démarche et voulons y contribuer" explique Catherine Stubbe, directrice de Handicap International en République démocratique du Congo. 

Betty Miangindula, présidente du Comité national paralympique du Congo, se réjuouit de cet appui : " Handicap International vient de combler une fois de plus un vide, qui était une préoccupation pour la participation des athlètes à la compétition. Au niveau psychologique, un athlète équipé d’un matériel adéquat est un athlète motivé : il donnera le meilleur de lui-même."

Sport et handicap

Handicap International développe dans plusieurs pays des projets qui visent à favoriser l’épanouissement  et l’intégration des personnes handicapées en leur proposant des activités sportives. Ainsi, nos équipes de Dakar (au Sénégal) s'efforcent de rendre les infrastructures sportives accessibles aux enfants handicapés et forment les entraîneurs à tenir compte de leurs besoins spécifiques. Au sud du Bangladesh, des activités sportives sont régulièrement organisées pour les enfants vivant dans les camps de réfugiés. En juin dernier, Handicap International a organisé la première compétition de cricket pour élèves avec et sans dans la région du Jammu-et-Cachemire, en Inde.

Notre projet 'Team Congo' est financé par USAID. 

Pour aller plus loin

Améliorer de la qualité de vie des personnes handicapées au Congo
Th. Freteur - H.I.
Prévention Réadaptation Santé

Améliorer de la qualité de vie des personnes handicapées au Congo

La détection précoce et une prise en charge de qualité permettent une plus grande autonomie de la personne à tous les stades de sa vie. Les personnes handicapées sont d’avantage défavorisées au niveau économique et social et risquent de tomber dans la pauvreté. Il n’existe pas de politique nationale facilitant l’accès aux soins de réadaptation pour les personnes handicapées.

« Quand j’ai retrouvé mon fils aux urgences, c’était un vrai cauchemar »
© Patrick Meinhardt / HI
Réadaptation

« Quand j’ai retrouvé mon fils aux urgences, c’était un vrai cauchemar »

Novembre 2019. Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu, région déchirée par les conflits depuis plus de vingt ans (République Démocratique du Congo). Nous sommes assis dans le petit salon de Véronique et de Jean-Pierre Amisi, parents de 11 enfants. Sur le mur en terre, une date est marquée à la craie : 20 mars 2018.

Inclusion et travaux de génie civil, c’est possible
HI
Insertion

Inclusion et travaux de génie civil, c’est possible

La Vie est un congolais de 18 ans atteint de nanisme. Il a récemment rejoins notre équipe d'intervention EMIR et contribue aux travaux d'infrastructure sur l'axe de circulation de Mpeti-Pinga.