Goto main content

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Réadaptation Santé Urgence
Colombie

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Centre d'accueil de réfugiés vénézuéliens à Maicao (nord de la Colombie)

Centre d'accueil de réfugiés vénézuéliens à Maicao (nord de la Colombie) | © Coalición LACRMD

Plus de 980 000 personnes ont été contaminées par le covid-19 en Colombie, pays très fortement touchée par l’épidémie. Dans un pays où on constate l’absence d’un véritable Etat-providence (pas d’aide sociale, pas de retraite, etc.), beaucoup de personnes âgées craignent de mourir de faim ou de tomber gravement malade. De plus, les mesures de confinement imposées ces derniers mois ont eu un impact considérable sur la population de plus de quatre millions de Vénézuéliens réfugiés dans le pays, qui ne peuvent plus gagner leur vie avec des activités d’économie informelle. En Colombie, la forte crise économique entrainée par l’épidémie a renforcé le niveau de précarité des Vénézuéliens réfugiés dans le pays : perte d’emploi, de logement, manque d’accès à la nourriture, à l’eau potable, à l’électricité, etc.
Le contexte sécuritaire est également très tendu :

« le confinement a été une opportunité pour les groupes armés d’accroître leur contrôle sur certains territoires, due à la faible présence de l’Etat. Ils se sont imposés comme ‘contrôleurs de la crise covid’, semant la terreur, dictant leur autorité, imposant des couvre feux, menant des attaques envers les populations en cas de rassemblements clandestins, etc. »,

explique Debir Valdelamar, adjointe au responsable des projets pour HI en Colombie.

HI, qui vient en aide aux réfugiés vénézuéliens depuis avril 2019, a adapté son intervention dans le contexte de cette épidémie.
L’association apporte actuellement un soutien financier (attribué deux fois en six mois), avec le soutien de ECHO , à plus de 200 familles vénézuéliennes réfugiées dans le pays, qui ont été identifiées comme étant très vulnérables. La majorité de ces personnes utilisent cette aide pour payer leur loyer, de la nourriture ou des soins de santé.
HI a également distribué des kits de nourriture et d’hygiène (du savon, du gel hydroalcoolique, etc.) et mené des séances de sensibilisation relatives au covid-19, comprenant 12 vidéos traduites en langue des signes vénézuéliens et colombiens, afin d’informer les plus vulnérables au sujet des gestes barrière, des symptômes du covid, etc.
Par ailleurs, HI aide aussi les populations indigènes dans ce contexte d’épidémie :

« En Colombie, on a d’abord connu un confinement général, au niveau national. Aujourd’hui, les mesures de confinement dépendent des décisions des autorités locales et varient d’un département à un autre. De nombreuses communautés indigènes sont encore complètement confinées, et beaucoup de personnes ne peuvent plus travailler (ni gagner de l’argent), nos distributions de nourriture sont donc vraiment utiles. En novembre, nous allons distribuer de la nourriture et de kits d’hygiène à 3000 familles »,

ajoute Debir Valdelamar.

HI continue aussi de proposer un soutien psychologique et des séances de réadaptation pour les victimes de mines dans les départements du Cauca, Meta, Antioquia, Caqueta et Nariño.

Pour en savoir plus : retour sur l’intervention de HI en Colombie depuis mars :

  • En avril 2020, HI a notamment distribué 80 kits alimentaires (un par famille) aux populations dans les départements du Cauca et de Nariño, ainsi que plus de 200 kits d’hygiène.
  • HI a formé des membres d’ONG nationales à tenir compte des personnes handicapées dans leurs projets.
  • Des séances de sensibilisation relatives au covid-19, comprenant 12 vidéos traduites en langue des signes vénézuéliens et colombiens et un manuel de prévention, ont été menées afin d’informer les plus vulnérables au sujet des gestes barrière, des symptômes du Covid, etc. (projet toujours en cours)
  • HI a aussi apporté un soutien psychologique à distance à plus de 150 réfugiés vénézuéliens qui sont dans le centre de réfugiés à Maicao (nord de la Colombie), et à ceux qui arrivent dans les villes de Bogota, de Medellín et de Baranquilla. Les psychologues de HI ont mené des séances par internet (whatsapp) avec les personnes qui en avaient besoin.
  • Enfin, HI a aussi permis à 112 familles vénézuéliennes réfugiées, identifiés suite à une enquête de « vulnérabilité », de bénéficier d’un petit soutien financier (unique).
  • Une série de conférences virtuelles, sur la thématique des premiers soins psychologiques, destinées aux aidants et membres de familles des personnes handicapées, ont été menées.

 

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Grandir avec un handicap dans un contexte d’insécurité
© Olivier Czar KATONA / HI
Réadaptation

Grandir avec un handicap dans un contexte d’insécurité

Kotime et sa mère sont des lionnes. Malgré le handicap, la guerre, l’exode et le rejet de leur famille, elle se battent avec l’aide de HI pour une vie meilleure !

Au Cambodge, les crises se succèdent
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Au Cambodge, les crises se succèdent

Les mesures sanitaires restrictives conduisent à une crise économique désastreuse. HI est au soutien, sur le terrain et à distance. 

Le cessez-le-feu est respecté
© Hardy Skills / HI - Archive
Réadaptation Urgence

Le cessez-le-feu est respecté

Quatre jours après l'annonce d'un cessez-le-feu, HI présente à Gaza distribue des aides à la mobilité, des kits d'hygiène et soutient les initiatives de reconstruction.