Accès direct au contenu

Inondation dans les camps de réfugiés Sahraouis

Urgence
Algérie
Mi-octobre, des pluies torrentielles se sont abattues sur les camps de réfugiés sahraouis de Layoun, Aussert, Smara, Boujdour et Dahkla, situés au Sud-Ouest de l’Algérie, provoquant des inondations destructrices. Les très nombreux dégâts fragilisent dangereusement les populations qui vivaient déjà dans des conditions précaires. Handicap International mobilise ses équipes pour venir en aide aux plus vulnérables.
Un ciel gris au-dessus de maisons en terre effondrées

Mi-octobre, des pluies torrentielles se sont abattues sur les camps de réfugiés sahraouis de Layoun, Aussert, Smara, Boujdour et Dahkla, situés au Sud-Ouest de l’Algérie, provoquant des inondations destructrices. Les très nombreux dégâts fragilisent dangereusement les populations qui vivaient déjà dans des conditions précaires. Handicap International mobilise ses équipes pour venir en aide aux plus vulnérables.

Si l’on ne déplore aucune victime à l’issue de la semaine de pluies dévastatrices qui ont frappé les camps de réfugiés sahraouis établis au Sud-Ouest de l’Algérie, les inondations qu’elles ont entraînées ont provoqué d’importants dégâts. 57 000 personnes (environ 11 441 familles) se trouvent dans un complet dénuement.

Les maisons en terre, particulièrement friables, dans lesquelles elles vivaient n’ont pas résisté à ces intempéries : plus de 10 000 habitations sont endommagées ou détruites. Dans le camp de Dahkla, toutes les maisons, sans exception, se sont effondrées, laissant leurs occupants totalement désemparés.

Les infrastructures des camps ont également été touchées : hôpitaux, dispensaires, écoles et administrations se sont écroulés ou menacent de le faire.

La réponse de Handicap International

En réponse aux dommages causés par ces inondations sans précédent, Handicap International lance une intervention d’urgence. Sur place, les équipes ont déjà évalué l’ampleur des dégâts et les besoins des populations sinistrées. L’organisation s’apprête à mettre en place des espaces d’accueil temporaires pour les enfants, leur offrant abris et activités récréatives. Elle envisage également la distribution aux populations les plus vulnérables de kits d’hygiène, de bâches, de lampes torches, d’ustensiles de cuisine, etc., voire un appui à la reconstruction des infrastructures détruites.

Pour aller plus loin

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

HI soutient les victimes de la guerre
© HI
Réadaptation Urgence

HI soutient les victimes de la guerre

Après un bombardement au Nord du Yémen, Abdulrahmam a eu le bras droit fracturé avec des lésions vasculaires qui ont entraîné une gangrène. Il a dû être amputé. HI est à ses côtés.

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï
© John Wessels/HI
Urgence

Food for peace : distribution de nourriture au Kasaï

Pendant deux ans, les équipes de Handicap International (H.I.) ont distribué une aide alimentaire à la population du Kasaï, en République démocratique du Congo. Entre le 1er août 2017 e le 31 août 2019, H.I a donné des rations comprenant deux sacs de farine de maïs (27 kg/sac), un sac de haricots, une boîte d'huile et un sac de sel à 92 549 personnes à Demba et Dimbelenge, deux régions de la province du Kasaï.