Accès direct au contenu

Inondations en Birmanie

Op dinsdag 11 augustus vertrokken twee specialisten van ons urgentieteam naar Myanmar, waar op dit moment één miljoen mensen worden getroffen met de overstromingen die al 12 van de 14 staten in het land hebben geteisterd.
Chemin inondé.

Mardi 11 août 2015, deux spécialistes des interventions d’urgence humanitaire, sont partis pour la Birmanie où un million de personnes sont actuellement confrontées à des inondations qui ont affecté 12 des 14 états du pays.

Leur mission sera de soutenir le travail initié par les organisations de personnes handicapées qui identifient les besoins des victimes les plus fragiles et s’assurent que celles-ci sont bien prises en compte dans la réponse humanitaire actuellement déployée dans le pays. Parmi eux, Philippe Mazard, logisticien, revient sur le remarquable travail réalisé par ces organisations.

 « La société civile s’est mobilisée tout de suite après la catastrophe »  explique Philippe Mazard à quelques heures de son départ.  « Toutes les organisations qui le peuvent, contribuent à la réponse humanitaire qui se met en place. Il nous est donc apparu normal de venir soutenir le formidable travail entamé par la société civile birmane et de venir apporter notre expérience sur ce genre de contexte. »

Handicap International était déjà présente en Birmanie avant la catastrophe et travaillait en partenariat avec les organisations de personnes handicapées aujourd’hui impliquées dans les opérations humanitaires. « Ces organisations sont les plus à même de s’assurer que les personnes les plus fragiles, et notamment les personnes handicapées, sont bien prises en compte dans la réponse humanitaire » poursuit Philippe Mazard.

« Nous avons donc décidé de les soutenir, en mettant à leur disposition des compétences techniques. Une fois sur place, mon rôle sera de les aider à surmonter les difficultés logistiques qu’elles rencontreront. Nous mettrons également à leur disposition des outils techniques pour que leurs évaluations soient les plus efficaces possibles, ce qui devrait considérablement améliorer la prise en compte des personnes les plus vulnérables lors du déploiement de la réponse humanitaire. »

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La crise du COVID-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Handicap International de trouver des moyens pour aider la petite fille. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

Madagascar : protéger les plus vulnérables de la COVID-19
© HI
Prévention Santé

Madagascar : protéger les plus vulnérables de la COVID-19

A Madagascar, Handicap International a adapté de nombreux projets pour venir en aide aux personnes handicapées et leur éviter d’être touchés par la pandémie.

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence
© Thomas Freteur/HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence

La ville de Kinshasa compte aujourd’hui approximativement 12 millions d’habitants, dont près de 300.000 enfants vivant avec un handicap modéré à sévère. Handicap International améliore la qualité de vie des personnes handicapées grâce à différents projets qui doivent beaucoup au soutien belge.