Goto main content

L’ambassade des Etats-Unis reçoit Handicap International

Mines et autres armes
Belgique

Une petite délégation de Handicap International a été reçue à l’ambassade des Etats-Unis pour une rencontre avec le Premier secrétaire de l’ambassade. Cet entretien s’est déroulé le 1er mars, soit exactement onze ans après l’entrée en vigueur du Traité d’interdiction des mines antipersonnel. Un moment symbolique donc. Durant l’entrevue, les représentants de Handicap international ont demandé aux Etats-Unis de rejoindre le Traité. Nous avons aussi exprimé notre souhait d’être reçu plus tard par l’ambassadeur lui-même.

L’ambassade des Etats-Unis reçoit Handicap International
Une petite délégation de Handicap International a été reçue à l’ambassade des Etats-Unis pour une rencontre avec le Premier secrétaire de l’ambassade. Cet entretien s’est déroulé le 1er mars, soit exactement onze ans après l’entrée en vigueur du Traité d’interdiction des mines antipersonnel. Un moment symbolique donc. Durant l’entrevue, les représentants de Handicap international ont demandé aux Etats-Unis de rejoindre le Traité. Nous avons aussi exprimé notre souhait d’être reçu plus tard par l’ambassadeur lui-même.

Luc Ameloot a ensuite transmis au représentant de l’ambassade 404 lettres dans lesquelles des élèves belges appellent à interdire les mines et les armes à sous-munitions. Il s’agit des premiers résultats d’une de nos actions de sensibilisation.

Plusieurs écoles soutiennent cette initiative. Nous souhaitons remercier chaleureusement les élèves qui nous ont envoyé ces lettres.

Pour aller plus loin

 Le recul dangereux de la Lituanie : abandonner l'interdiction des armes à sous-munitions Mines et autres armes

Le recul dangereux de la Lituanie : abandonner l'interdiction des armes à sous-munitions

La Lituanie prévoit de se retirer de la Convention sur les armes à sous-munitions.

Ukraine : Les ONG appellent à protéger les civils contre les bombardements et les tirs d'artillerie dans les zones peuplées Mines et autres armes Urgence

Ukraine : Les ONG appellent à protéger les civils contre les bombardements et les tirs d'artillerie dans les zones peuplées

Depuis le début de l'année, au moins 860 civils ont été tués et 2 580 blessés en Ukraine dans au moins plus de 950 incidents impliquant l'utilisation d'armes explosives à effet étendu dans des zones peuplées.

« Kharkiv est régulièrement bombardée, les gens craignent pour leur vie » !
© HI 2024
Mines et autres armes

« Kharkiv est régulièrement bombardée, les gens craignent pour leur vie » !

Un mois après le début d’une nouvelle offensive russe dans la région de Kharkiv, les bombardements répétés font payer un lourd tribut à la population.