Accès direct au contenu

L’ambassade des Etats-Unis reçoit Handicap International

Mines et autres armes
Belgique
Une petite délégation de Handicap International a été reçue à l’ambassade des Etats-Unis pour une rencontre avec le Premier secrétaire de l’ambassade. Cet entretien s’est déroulé le 1er mars, soit exactement onze ans après l’entrée en vigueur du Traité d’interdiction des mines antipersonnel. Un moment symbolique donc. Durant l’entrevue, les représentants de Handicap international ont demandé aux Etats-Unis de rejoindre le Traité. Nous avons aussi exprimé notre souhait d’être reçu plus tard par l’ambassadeur lui-même.
L’ambassade des Etats-Unis reçoit Handicap International
Une petite délégation de Handicap International a été reçue à l’ambassade des Etats-Unis pour une rencontre avec le Premier secrétaire de l’ambassade. Cet entretien s’est déroulé le 1er mars, soit exactement onze ans après l’entrée en vigueur du Traité d’interdiction des mines antipersonnel. Un moment symbolique donc. Durant l’entrevue, les représentants de Handicap international ont demandé aux Etats-Unis de rejoindre le Traité. Nous avons aussi exprimé notre souhait d’être reçu plus tard par l’ambassadeur lui-même.

Luc Ameloot a ensuite transmis au représentant de l’ambassade 404 lettres dans lesquelles des élèves belges appellent à interdire les mines et les armes à sous-munitions. Il s’agit des premiers résultats d’une de nos actions de sensibilisation.

Plusieurs écoles soutiennent cette initiative. Nous souhaitons remercier chaleureusement les élèves qui nous ont envoyé ces lettres.

Pour aller plus loin

Rejoignez l'A.G. de Handicap International
J. Degrande / H.I.

Rejoignez l'A.G. de Handicap International

Le 15 juin prochain, Handicap International tiendra son Assemblée générale annuelle. Voulez-vous en faire partie ?

Les activités de récolte de fonds dans les espaces publics reprennent prudemment
De fondsenwervingsteams kijken ernaar uit om opnieuw aan de slag te gaan.

Les activités de récolte de fonds dans les espaces publics reprennent prudemment

A partir du mardi 2 juin, les organisations non-gouvernementales vont pouvoir reprendre certaines actions de récolte de fonds. A cause des règles de confinement suité à la crise du coronavirus, la recherche de nouveaux donateurs en rue et à domicile était évidemment suspendue.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.