Accès direct au contenu

La Belgique mise sur l’innovation humanitaire au Mali

Innovation Réadaptation

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo se rend aujourd’hui, avec le Premier ministre Charles Michel, dans un centre de revalidation dans la capitale malienne, Bamako. Sur le terrain, ils découvriront les innovations dans l’approche humanitaire de notre pays. Handicap International y présentera le développement de membres imprimés en 3D et le CICR exposera ses projets de construction d’un nouveau centre de revalidation physique, au Mali, grâce au tout premier Humanitarian Impact Bond conçu avec la Belgique.

Dans de nombreuses régions en crise, les personnes ayant de graves lésions physiques n’ont qu’un accès limité à des prothèses de qualité et sont souvent contraintes de se rabattre sur des prothèses en bois mal adaptées qui ne font qu’aggraver la douleur physique. La Belgique investit donc avec Handicap International dans le développement de membres imprimés en 3D. Grâce à l’impression en 3D et au design informatisé de membres, de plus en plus de personnes ont accès à des membres artificiels de qualité.

Doublement des investissements dans l’innovation humanitaire

La Coopération belge au Développement opte volontairement pour cette approche innovante. “Les besoins humanitaires croissent d’année en année, de plus en plus de personnes sont victimes de crises humanitaires et de conflits. Pourtant, un pour cent seulement des moyens humanitaires est affecté à l’innovation humanitaire et à la recherche. Cela doit changer. Qui dit plus d’innovation, dit plus de vies sauvées. C’est pourquoi la Belgique doublera l’an prochain ses investissements dans l’innovation humanitaire pour les porter à 20 millions d’euros”, a expliqué Alexander De Croo.

Dans le domaine du financement aussi, la Belgique joue la carte de l’innovation. Avec la Croix-Rouge, la Belgique a développé le tout premier “Humanitarian Impact Bond”, un nouveau mécanisme de financement qui recueille 19 millions d’euros auprès d’investisseurs sociaux pour construire des centres de revalidation dans des zones de conflits. Un des centres verra le jour au Mali, les deux autres au Nigéria et en RDC. Les fonds récoltés grâce à l’Humanitarian Impact Bond seront consacrés à l’amélioration du service aux patients. La gestion innovante, la numérisation et la collecte des données feront aussi l’objet d’une attention particulière. 

Orientation résultat

Si et seulement si les association partenaires atteignent les résultats prédéfinis, un groupe d’outcome funders remboursera les investisseurs sociaux. Si les résultats ne sont pas atteints, les investisseurs sociaux ne récupéreront que soixante pour cent de leur investissement et les associations se verront infliger une amende de dix pour cent.

La Belgique a été, avec le CICR, l’un des pionniers dans le lancement de ce nouveau mécanisme de financement humanitaire et appartient au groupe des outcome funders, à l’instar de la Suisse, du Royaume-Uni, de l’Italie et de la fondation “La Caixa”. Notre pays prévoit à cet effet 8,7 millions d’euros.

« Les moyens humanitaires s’épuisent de plus en plus vite face au nombre croissant de crises humanitaires. C’est pourquoi nous devons rechercher de nouvelles formes de financement, tels que les Humanitarian Impact Bonds qui impliquent des investisseurs sociaux et mettent l’accent sur l’obtention de résultats », a indiqué Alexander De Croo.

Pour aller plus loin

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».

 

Avec 2 chaussettes, vous êtes plus fort
© Handicap International / Done By Friday
Réadaptation

Avec 2 chaussettes, vous êtes plus fort

En décembre, Handicap International lançait sa campagne #ItTakesTwo pour mettre en avant l'importance de la réadaptation physique. Vous pouvez nous aider à faire passer le message !