Accès direct au contenu

La belle histoire de Goreti et Paul

Santé
Burkina Faso
Goreti aime Paul et Paul aime Goreti. Une histoire d'amour parmi d'autres? Non, car Goreti a eu une fistule obstétricale en accouchant de leur enfant. Au Burundi, quand ce genre de problème survient, les maris abandonnes souvent leur femme. Pas Paul, qui est resté aux côtés de Goreti envers et contre tout.
Paul montre la photo de Goreti

Goreti aime Paul et Paul aime Goreti. Une histoire d'amour parmi d'autres? Non, car Goreti a eu une fistule obstétricale en accouchant de leur enfant. Au Burundi, quand ce genre de problème survient, les maris abandonnes souvent leur femme. Pas Paul, qui est resté aux côtés de Goreti envers et contre tout.

"J'ai vévu avec ma femme en secret quand elle était malade. Je disais aux voisins qui me demandaient qu'elle avait le palu. Elle ne sortait plus, moi je faisais tout le travail. Moi, j'aime ma femme et je la respecte. Quand elle est tombée malade, je suis allé chez le médecin pour comprendre et j'ai vu que ce n'était pas de sa faute, elle a eu cela à cause de notre enfant. je suis peut-être même la cause de cela, comment je pouvais l'abandonner ?

On s'est marié et on a échangé des bagues, de vraies alliances, pas de fausses alliances. Beaucoup d'hommes abandonnent leurs femmes, non seulement pour cette maladie, mais même pour le paludisme, car leurs femmes perdent du poids, et ils ramènent à la maison une femme grosse. Maintenant, ils me disent que je ne suis pas un homme car ma femme ne peut pas avoir d'enfants. Moi, je vais rester avec elle."

 

Pour aller plus loin

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives
© Patrick Meinhardt / HI
Santé Urgence

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».

 

Rwanda : 25 ans après le génocide Santé

Rwanda : 25 ans après le génocide

A partir du 7 avril, le Rwanda commémore le génocide durant lequel hommes, femmes, enfants ont été torurés, violés, massacrés. En trois mois, plus de 800 000 personnes furent tuées. Une violence incompréhensible qui laisse des traces indélébiles, vingt-cinq ans plus tard.