Accès direct au contenu

Le cessez-le-feu est respecté

Réadaptation Urgence
Palestine

Quatre jours après l'annonce d'un cessez-le-feu, HI présente à Gaza distribue des aides à la mobilité, des kits d'hygiène et soutient les initiatives de reconstruction.

Les employés de HI fournissent des aides à la mobilité et des séances de rééducation à un homme blessé à Gaza, 2018

Les employés de HI fournissent des aides à la mobilité et des séances de rééducation à un homme blessé à Gaza, 2018 | © Hardy Skills / HI - Archive

« Pour l'instant, il semble que le cessez-le-feu soit respecté par les parties au conflit », déclare Laurent Palustran, responsable de HI pour les territoires palestiniens.

Après 11 jours de violence qui ont fait 254 morts et plus de 2 600 blessés[1] selon les Nations unies, les bureaux de HI ont officiellement rouvert hier. Les 58 écoles de l'Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) qui avaient abrité plus de 77 000 personnes déplacées se vident peu à peu. Les gens rentrent chez eux et retrouvent leur famille. 

Cependant, de nombreuses personnes n'ont plus de maison, 1042 logements et commerces ayant été détruits, et 769 autres ayant été gravement endommagés. 

« Il y a un énorme besoin de reconstruction en ce moment » dit Laurent. « HI a de l'expérience dans la construction de maisons et leur adaptation aux personnes handicapées, nous nous préparons donc à fournir une aide dans ce domaine. »

Evaluer les besoins

Les équipes de HI continuent à évaluer les besoins de la population touchée, identifiant au moins 1045 personnes vulnérables ayant besoin d’aides à la mobilité tels que des déambulateurs, des fauteuils roulants, des béquilles, des cannes et des toilettes adaptées. HI a déjà commencé à distribuer ce matériel. Compte tenu de la difficulté de la situation, alors que des milliers de personnes ont perdu tous leurs biens, HI a également distribué des kits d'hygiène contenant des produits de première nécessité (savon, détergent et désinfectant, etc.). Les équipes se préparent à réapprovisionner le matériel pour répondre à d'autres besoins. 

Fermeture des écoles 

En raison de la pandémie de COVID-19 et des dommages causés à 54 centres éducatifs par le conflit, les écoles resteront fermées pour le reste de l'année scolaire. HI s’inquiète du risque de décrochage scolaire pour les élèves les plus vulnérables. HI prévoit de se concentrer sur l'accès à l'éducation dans les mois à venir, notamment pour ceux handicapés. 

Les dommages causés aux infrastructures liées à l'eau, à l'assainissement et à l'électricité ont laissé la population avec un accès limité aux services essentiels tels que l'électricité et l'eau potable. Des réparations prioritaires ont permis d'améliorer ces opérations au cours des derniers jours, mais les principales centrales électriques et usines de désalinisation ne fonctionnent toujours qu'à capacité partielle. 

"Avec le cessez-le-feu en place", dit Laurent, "nous pouvons faire les premiers pas vers la guérison". 

 

[1] [1] Escalation in the Gaza Strip, the West Bank and Israel | Flash Update. (2021, mai 24). United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs - Occupied Palestinian Territory. https://www.ochaopt.org/content/escalation-gaza-strip-west-bank-and-israel-flash-update-12-covering-1200-21-may-1200-23-may

Publié le : 26 mai 2021

Pour aller plus loin

HI apporte son soutien à un centre pour enfants polyhandicapés en Ukraine
© HI
Urgence

HI apporte son soutien à un centre pour enfants polyhandicapés en Ukraine

A l’ouest de l’Ukraine, les besoins sont immenses. HI y soutient un centre d’accueil pour enfants polyhandicapés, en renforçant les services de soins.

« Je ne me considère pas comme une victime »
© HI
Urgence

« Je ne me considère pas comme une victime »

Denys, habitant de Kiev et médiateur culturel de HI en Ukraine, partage son expérience de l’évacuation de sa famille lors du conflit armé.

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours
© T.Nicholson / HI
Santé Urgence

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours

Caglar Tahiroglu, responsable de la santé mentale et du soutien psychosocial pour HI en Ukraine explique les besoins des personnes déplacées.