Accès direct au contenu

Le Mozambique frappé par un 2e cyclone

Urgence
Mozambique
Six semaines seulement après le passage du cyclone Idai  sur le centre du pays, le Mozambique vient d’être touché par un nouveau cyclone qui a frappé le nord du pays dans la nuit du 25 au 26 avril.
Vue aérienne de champs inondés au Mozambique

Six semaines seulement après le passage du cyclone Idai  sur le centre du pays, le Mozambique vient d’être touché par un nouveau cyclone qui a frappé le nord du pays dans la nuit du 25 au 26 avril.

Le cyclone Kenneth a engendré des vents de plus de 180km/h et des pluies torrentielles sur la côte nord-est du Mozambique le jeudi 25 avril au soir. Les équipes de Handicap International (HI), qui interviennent aujourd’hui auprès des populations vulnérables sinistrées de Beira (centre du pays), pourraient mener une mission d’évaluation dans le nord du pays.

"Nous sommes alarmés par les premiers rapports provenant de la région. Ces dernières semaines, nous avons été témoins des difficultés extrêmes auxquelles sont confrontées les victimes du cyclone Idai, qui ont perdu leurs maisons, leurs biens et leurs récoltes. On peut s’inquiéter que dans un pays déjà fragilisé par plusieurs catastrophes avec des moyens limités pour y répondre, il puisse y avoir encore davantage de victimes à aider", souligne Marco Tamburro, Directeur de programme HI au Mozambique

Prévision de fortes pluies et d'inondations

Ces conditions climatiques extrêmes pourraient perdurer encore quelques jours dans ces régions, ce qui aurait pour conséquences des inondations majeures. Et les crues viendraient alors détruire de vastes étendues de terres agricoles, alors que le pays a déjà été fragilisé par les inondations précédentes et la perte de récoltes.

 

 

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.