Accès direct au contenu

Urgence Mozambique : le suivi de nos actions

Urgence
Mozambique
Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants vulnérables de Beira, au Mozambique, à réparer et à reconstruire leurs maisons.
Une équipe de Handicap International dépose des cartons et des couvertures sur une grande bâche posée sur le sol

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants vulnérables de Beira, au Mozambique, à réparer et à reconstruire leurs maisons.
 
Depuis le passage du cyclone Idai le 14 mars dernier, les habitants des quartiers les plus pauvres de Beira ont de grandes difficultés à subvenir à leurs besoins quotidiens en alimentation, en eau et en soins.

Handicap International (HI) a coordonné les actions immédiates de déblaiement au sein de ces communautés oubliées. Il était essentiel d’évacuer les débris laissés par la tempête afin de permettre aux acteurs humanitaires d’accéder à toutes les zones et pour prévenir la propagation des maladies.

Pendant cinq semaines, l’unité logistique de HI a employé 443 habitants, dont la moitié étaient des femmes. Ils ont évacué plus de 7 300 m3 de débris dans les rues étroites de Beira.

Le défi de la reconstruction

Ces communautés pauvres sont désormais confrontées au défi colossal de la reconstruction. Les personnes handicapées, les personnes âgées, les femmes seules et les autres personnes les plus fragiles n’ont pas accès aux ressources nécessaires pour réparer ou reconstruire leurs maisons. Handicap Internaional s’est donc attachée à identifier les familles dans le besoin et à leur fournir des équipements utiles. Le kit de réparation standard comprend bâches, cordes, clous, rondelles, houe, machette, scie, pelle et marteau.
2 500 kits de ce type ont été distribués à ceux qui en ont le plus besoin.

Activités de HI suite au cyclone Idai

  • Évacuation des débris pour permettre l’accès à la route principale
  • Évacuation des débris dans 11 barrios de la ville de Beira
  • Surveillance et création de six cartes routières, qui ont été distribuées à tous les acteurs humanitaires
  • Distribution de 2 500 kits de réparation aux habitants les plus vulnérables de 10 barrios de la ville de Beira
  • Distribution de 3 315 kits de première nécessité aux bénéficiaires existants de HI
Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.