Accès direct au contenu

Lukoo Mawashi (20 ans)

République démocratique du Congo
 Depuis que Handicap International lui a procuré deux cochons, Lukoo a débuté une activité de boucher. C'est un métier que son corps marqué par des éclats de grenade lui permet d'exercer parfaitement.

Depuis que Handicap International lui a procuré deux cochons, Lukoo a débuté une activité de boucher. C'est un métier que son corps marqué par des éclats de grenade lui permet d'exercer parfaitement.

Lukoo a cinq ans lorsqu'avec un groupe de villageois de Masisi, il fuit devant la violence. Au cours de sa fuite, une bombe explose à côté de lui. Il y a six blessés, dont Lukoo. Il est touché par des éclats qui criblent son corps et est gravement brûlé. Les cicatrices qu'il porte ne mentent pas. Jusqu'à ce jour, il ne peut pas soulever d'objets lourds et ne réussit pas à porter quoi que ce soit sur la tête. Il ne peut pas non plus travailler aux champs.

Il y a peu, Lukoo est entré en contact avec Handicap International. Les équipes du projet ‘assistance aux victimes’ ont décidé de l'aider. Lukoo a reçu un assortiment de matériels pour équiper sa maison, (matelas, gourde, couverture, seau, gobelet, assiette, savon et casserole). Par ailleurs, l’association a permis à Lukoo de commencer un petit commerce. Il a reçu deux cochons et c'est ainsi qu’il est devenu boucher. Son état de santé lui permet d’exercer ce métier qui lui convient.

Il débite soigneusement la viande et va la vendre au marché. Le bénéfice réalisé lui a permis depuis d'acheter lui-même deux autres cochons dont il a de nouveau vendu la viande. “Il y a peu de temps, ma famille n'avait rien du tout. Mais si cela continue comme cela, je pourrai envoyer mes deux enfants à l'école”, raconte Lukoo, soulagé.
 

Pour aller plus loin

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo
© Lukasz Kobus
Santé Urgence

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo

Trois vols humanitaires sont partis le week-end dernier de Belgique et de France à destination de la République démocratique du Congo avec à bord plus de 40 tonnes de matériel et 172 agents humanitaires prêts à s'angager dans la lutte contre le COVID-19. Ce pont aérien humanitaire est un bel exemple de coopération entre plusieurs organisations humanitaires - dont Handicap International - et l'Union Européenne.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».

 

" Je suis dure comme une pierre"
HI
Réadaptation

" Je suis dure comme une pierre"

Kisubizo, 10 ans, vit dans l'Est du Congo. Son histoire et celle de sa famille est une vraie tragédie.