Accès direct au contenu

Makuu Kwabo Miracle (13 ans)

République démocratique du Congo
Pour que les personnes handicapées bénéficient des mêmes droits que les autres, Makuu veut plus tard rédiger des lois. Et elle le fera, très élégamment même, avec ses pieds.

Pour que les personnes handicapées bénéficient des mêmes droits que les autres, Makuu veut plus tard rédiger des lois. Et elle le fera, très élégamment même, avec ses pieds.

Makuu, treize ans, vient du village de Ngoyi, dans le secteur de Masisi. Il y a six mois, tous les habitants ont fui ce village pour échapper aux tirs. Cela fait déjà six mois que la jeune fille habite dans un camp de personnes déplacées, où elle est accompagnée par des équipes de Handicap International. Elle vit là avec son père et son frère aîné. Sa mère est décédée il y a trois ans suite à une maladie.

Makuu est née sans bras. Malgré cela, elle se débrouille seule au quotidien. A l'âge de six ans, elle a appris toute seule à écrire. Elle trace les mots sur le papier avec les pieds. Elle n'a besoin d'aide que pour se laver.

Makuu est actuellement en deuxième année secondaire. Elle se trouve dans une classe avec des élèves non handicapés et n'a aucun problème pour suivre. “Au village, ils se sont habitués à me voir. Mais quand je vais ailleurs, je suis souvent l'objet de moqueries”, dit Makuu. Elle est bien décidée à faire quelque chose pour y remédier. “Plus tard, je veux travailler dans un bureau devant un ordinateur et écrire. Je veux écrire des lois, pour que toutes les personnes handicapées bénéficient des mêmes droits que les autres. “
 

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence
© Thomas Freteur/HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence

La ville de Kinshasa compte aujourd’hui approximativement 12 millions d’habitants, dont près de 300.000 enfants vivant avec un handicap modéré à sévère. Handicap International améliore la qualité de vie des personnes handicapées grâce à différents projets qui doivent beaucoup au soutien belge.

Le projet ‘Djama Inasimama’
© Thomas Freteur/HI
Réadaptation

Le projet ‘Djama Inasimama’

Le projet "Djama Inasimama" vise à améliorer les soins de réadaptation pour les communautés les plus pauvres de Kinshasa.

Trésor, l'enfant invisible
© Thomas Freteur / HI
Réadaptation

Trésor, l'enfant invisible

Pendant des années, Trésor était comme invisible. Jusqu'à ce qu'il puisse retourner à l'école et obtenir son premier "morceau de fer" de Handicap International.