Accès direct au contenu

Mossoul : l'action de Handicap International auprès des réfugiés

Mines et autres armes Santé Urgence
Irak
Depuis un mois et demi et le début des combats, plus de 75 000 personnes ont fui Mossoul et ses environs. Handicap International apporte son assistance à la population déplacée à travers le déploiement d’une dizaine d’équipes mobiles sur le terrain. L’association propose notamment des services de réadaptation et de soutien psycho-social dans les principales zones de déplacement.  
Trois hommes portant une veste avec le logo de Handicap International, vus de dos, marchent dans une allée du camp de Khazer

Depuis un mois et demi et le début des combats, plus de 75 000 personnes ont fui Mossoul et ses environs. Handicap International apporte son assistance à la population déplacée à travers le déploiement d’une dizaine d’équipes mobiles sur le terrain. L’association propose notamment des services de réadaptation et de soutien psycho-social dans les principales zones de déplacement.

Depuis fin novembre, des dizaines de professionnels de Handicap International sillonnent le camp de Khazer, l’une des plus grosses zones de déplacement depuis l’offensive lancée il y a plus d’un mois sur la ville de Mossoul, en Irak. Travaillant tente par tente, les équipes de l’association s’enquièrent de l’état des déplacés et plus particulièrement des personnes les plus vulnérables qu’elles rencontrent.

Les enfants marqués psychologiquement

« Il y a beaucoup de personnes blessées ou souffrant de maladies chroniques dont l'état s'est dégradé au cours des dernières semaines », explique Mohamad, kinésithérapeute. « Beaucoup souffrent également de traumatismes psychologiques, notamment les enfants. Nos sessions de soutien psycho-social sont donc essentielles pour eux », ajoute Eyad, travailleur social.

Pour apporter leur aide aux plus grand nombre de déplacés, les équipes ont étendu leurs activités à d’autres camps. Elles interviendront notamment à Hasansham, où près de 10 000 personnes ont trouvé refuge et à Qayyarah Jad’ah, une autre zone de déplacement majeur. « Certains camps sont actuellement vides, mais nous y interviendrons également dès leur ouverture. Celle-ci ne saurait tarder, car le nombre de déplacés augmente de jour en jour et l’urgence humanitaire s’intensifie et se complique avec l’hiver qui arrive », explique Maud Bellon, chef de projet pour l’intervention de Handicap International auprès des déplacés de Mossoul.

1/3 de la population irakienne a besoin d'une assistance humanitaire

« Nous allons aussi diversifier nos activités et très bientôt, nos équipes d’éducation aux risques des restes de guerre et des mines, seront actives sur le terrain. Depuis le début de l’année, en Irak, plus de 5 000 personnes ont été tuées et plus de 10 000 blessées par des armes explosives. Les personnes déplacées sont généralement exposées à de tels risques et il est donc essentiel qu’elles sachent comment les reconnaître et y faire face », ajoute-t-elle.

« Enfin, nous sommes en contact constant avec les autres acteurs humanitaires, pour assurer une couverture la plus complète possible des besoins de la population déplacée », conclut Maud Bellon. Plus de dix millions de personnes ont actuellement besoin d’assistance humanitaire en Irak, soit près d’un tiers de la population du pays. Ce chiffre a doublé en moins d’un an.

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.