Goto main content

Irak

HI travaille en Irak pour soutenir les déplacés. L’association fournit des soins de réadaptation et un soutien psychosocial, mène des opérations de déminage et organise des séances de sensibilisation aux risques liés aux restes explosifs de guerre.

 Irak - Camp de Khazir où Handicap International aide les déplacés irakiens les plus vulnérables.

Irak - Camp de Khazir où Handicap International aide les déplacés irakiens les plus vulnérables. | © Camille Borie / Handicap International

Actions en cours

HI intervient auprès des déplacés. Les personnes handicapées et les personnes vulnérables sont prises en charge par des équipes de réadaptation intégrées dans les structures sanitaires locales ou par des équipes mobiles. En fonction de leurs besoins, elles reçoivent des soins de réadaptation ou sont orientées et transportées, si nécessaire, vers les organisations offrant les services dont elles ont besoin. HI fournit également aux patients des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, fauteuils roulants, etc.). Les points focaux handicap et vulnérabilité assurent aux plus vulnérables l'accès à l'aide humanitaire, notamment en dressant une cartographie des services existants.

HI continue à sensibiliser la population aux dangers des restes explosifs de guerre et des engins explosifs improvisés. L'organisation démine des zones contaminées par des engins explosifs à Ninewa, Diyala, Kirkuk et Anbar.

HI soutient également d'autres organisations humanitaires et les autorités locales afin de garantir que les besoins spécifiques des personnes handicapées et des personnes vulnérables soient pris en compte dans la réponse humanitaire.

Fin 2016, l'organisation a lancé une intervention spécifique pour soutenir les personnes déplacées fuyant les combats autour de la ville de Mossoul, en leur fournissant des soins de réadaptation, un soutien psychosocial et les sensibilisant aux risques des restes explosifs. Depuis 2014, plus de 300 000 personnes ont bénéficié des actions de HI en Irak. Plus d'un tiers de ces personnes souffrent d'un handicap.

Depuis le début de l’épidémie de Covid en 2020, HI intervient auprès des populations vulnérables et a adapté ses programmes dans plus de 45 pays.

ABONNEZ-VOUS
à notre newsletter
et restez informé de nos activités !

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Irak

L'Irak a souffert d'une succession de guerres, de violences terroristes et de crises politiques au cours des 35 dernières années. Les civils en sont les principales victimes.

Depuis 1979, date de l'arrivée au pouvoir de Saddam Hussein, l'Irak a connu trois guerres meurtrières, une série de répressions sanglantes, dont celles des Kurdes et des Chiites, et un embargo commercial qui a duré plus de dix ans. En avril 2003, une coalition menée par les États-Unis et le Royaume-Uni a renversé le régime de Saddam Hussein. Cette troisième guerre du Golfe s'est terminée le 1er mai 2003, mais une série d'attentats terroristes et de crises politiques ont suivies. Entre mars 2003 et janvier 2012, 250 000 civils ont été touchés par la violence armée. L'Irak est considéré comme l'un des pays au monde les plus gravement contaminés par les mines et les restes explosifs de guerre. Selon les Nations unies, plus de 1,4 million de personnes sont toujours déplacées et plus de 4 millions ont besoin d'aide humanitaire.

Date d'ouverture du programme : 1992

Nombre de personnels HI : 256 personnes

Paroles du terrain

Irak : un obstacle majeur à la reconstruction du pays
© F. Vergnes/HI
Mines et autres armes

Irak : un obstacle majeur à la reconstruction du pays

Cinq ans après la fin de la guerre en Irak, les communautés sont toujours fracturées, tout comme les bâtiments, les routes et les ponts qui les entourent. Publié aujourd'hui, le rapport de Handicap International, « Reconstruction impossible : Impact de la contamination liée aux engins explosifs sur les populations touchées en Irak », dresse un tableau édifiant de la vie quotidienne des Irakiens, dont certains ont trop peur pour laisser leurs enfants aller à l'école à pied, ou d’autres sont contraints de travailler dans des endroits pollués par des explosifs, poussés par le besoin de gagner leur vie.

Irak : «Au fond de moi, je savais» Réadaptation Urgence

Irak : «Au fond de moi, je savais»

Abdel Rahman a été victime d’un bombardement à Mossoul. Désormais amputé d’une jambe, il vit avec sa famille dans le camp de déplacés de Hasansham. Handicap International (HI) l’accompagne.

«Nous écoutons les réfugiés» Urgence

«Nous écoutons les réfugiés»

Des dizaines de milliers de Syriens ont trouvé refuge au Kurdistan irakien pour échapper à la guerre qui dure à présent depuis plus de trois ans dans leur pays. Dakhaz Ramadan Hussein fait partie des équipes déployées dans le gouvernorat d’Erbil pour venir en aide aux réfugiés syriens les plus vulnérables. Il raconte son exérience et les raisons de son engagement.