Goto main content

Ouganda : « Ma fille peut enfin aller à l'école »

Insertion Réadaptation
Ouganda

Gina a 4 ans et vit en Ouganda. La petite fille a des genoux cagneux, ce qui lui complique la vie quotidienne. Elle a été équipée par HI d'orthèses genou-cheville-pied, imprimées en 3D.

Des enfants en uniforme scolaire se tiennent debout en file indienne devant une adulte vue de dos. Au premier rang, une petite fille portant des orthèses aux deux jambes.

Grâce à ses nouvelles orthèses, Gina va à l’école et aime jouer avec ses amis, avril 2024. | © Infomercial Media / HI

La maladie de Gina a des conséquences sur sa vie quotidienne

Gina* (nom d’emprunt) est une petite fille de 4 ans qui vit avec ses parents et ses frères et sœurs près du site d’accueil de réfugiés de Kyangwali, en Ouganda. Gina a une maladie communément appelée « genoux cagneux », qui rend difficile et douloureuse la marche sur de longues distances.

Sa mère a remarqué que la démarche de sa fille se dégradait progressivement, jusqu’à ce que ses genoux se bloquent l’un l’autre. Il était alors difficile pour la petite fille de courir et de jouer avec les autres enfants, car elle n’arrêtait pas de tomber. De plus, elle n’arrivait plus à réaliser certains mouvements comme s’accroupir pour aller aux toilettes, ce qui rendait sa vie quotidienne difficile.

Pour couronner le tout, la mère de Gina se souvient que les voisins se moquaient ouvertement de sa fille, ce qui a eu comme conséquence que Gina ne voulait plus jouer avec les autres enfants.

« Lorsque j'ai remarqué que son état s'aggravait, j'ai emmené Gina au centre de santé de Kyangwali. Les professionnels de santé l'ont vue et m'ont dit qu'elle aurait besoin d'une intervention chirurgicale. J'ai dû rentrer chez moi et attendre qu'on m'appelle pour l'emmener à l'hôpital régional de Hoima pour l'intervention », raconte la mère de Gina.

Gina peut enfin aller à l’école

Fin septembre 2023, la mère de Gina a reçu un appel l'informant que sa fille avait la possibilité d'être soignée. L’hôpital régional de Hoima étant assez loin de leur domicile, elles ont été aidées par la mise à disposition d’une ambulance et l'opération a été réalisée gratuitement.

Après une semaine à l'hôpital, Gina a été renvoyée chez elle pour poursuivre sa prise en charge médicale au centre de santé local. En octobre 2023, la petite fille a été redirigée vers HI pour être accompagnée par un kinésithérapeute. Elle a d'abord été équipée d'un déambulateur pour l'aider à marcher, avant d’être évaluée pour des orthèses genou-cheville-pied. La petite fille a reçu ses orthèses imprimées en 3D en décembre 2023.

Pour s'assurer que Gina sache utiliser ses nouvelles orthèses et qu’elle marche mieux, les kinésithérapeutes de HI lui rendent visite une fois par mois pour une séance de suivi, au cours de laquelle ils l’accompagnent dans l'utilisation de ses orthèses et le renforcement continu de ses membres grâce à des exercices.

Gina a pu commencer l'école près de chez elle et s'y rend avec ses frères et sœurs. Elle ne craint plus les moqueries des voisins à propos de ses genoux, et elle joue désormais librement à l'extérieur de sa maison avec d'autres enfants.

« Ma fille a commencé la maternelle car elle peut marcher facilement à l'aide de ses orthèses. Je suis reconnaissante à HI pour leur soutien. Désormais, les voisins ne se moquent plus de moi et de ma fille » conclut la mère de Gina.

Publié le : 23 mai 2024

Pour aller plus loin

Inclusion au travail : briser les barrières et ouvrir des portes
© RAKOTONDRAPARANY D. NJARA / HI
Insertion

Inclusion au travail : briser les barrières et ouvrir des portes

À l'échelle mondiale, 386 millions d'adultes en situation de handicap sont en âge de travailler. Pourtant, 80% d'entre eux sont sans emploi.

La relation parent-enfant, cruciale pour le développement des enfants malnutris
© Kadjara Diontol / HI
Réadaptation Santé

La relation parent-enfant, cruciale pour le développement des enfants malnutris

Les interventions de Handicap International pour les enfants malnutris sont fondées sur le lien émotionnel entre les enfants et leurs parents. Amina, maman d’un bébé qui a bénéficié de ces interventions, en témoigne.

Au Laos, Handicap International accompagne 200 enfants autistes sur le chemin de l'école
© V. Teppalath / HI
Insertion Santé

Au Laos, Handicap International accompagne 200 enfants autistes sur le chemin de l'école

Handicap International soutient l’inclusion d’enfants présentant des troubles du développement, dont l’autisme, dans les provinces de Champasak et Houaphan.