Accès direct au contenu

Typhon Mangkhut : HI dans les zones les plus touchées

Urgence
Philippines
Le super typhon Mangkhut, qui a frappé le nord des Philippines dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 septembre,  a entrainé la mort de plusieurs dizaines de personnes et affecté plus de 4 millions de personnes. Une équipe d’évaluation sera dans les zones les plus touchées par la catastrophe ce lundi afin d’identifier les besoins des populations affectées. 
Un arbre abattu au milieu d'une route

Le super typhon Mangkhut, qui a frappé le nord des Philippines dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 septembre,  a entrainé la mort de plusieurs dizaines de personnes et affecté plus de 4 millions de personnes. Une équipe d’évaluation sera dans les zones les plus touchées par la catastrophe ce lundi afin d’identifier les besoins des populations affectées.

Le super typhon Mangkhut (Ompong en philippin), le plus puissant et violent typhon connu cette année, a fait perdre la vie à plusieurs dizaines de personnes et a affecté plus de 4 millions de personnes. Handicap International (HI), présente dans le pays depuis 33 ans, prépare une intervention d’urgence avec ses partenaires locaux. L’association envoie une équipe d’urgentistes dans le nord du pays afin d’identifier les besoins des victimes. Plusieurs urgentistes français et canadiens de HI ont également quitté la France ce samedi et renforceront l’équipe déjà présente aux Philippines.

5 millions de personnes sur la trajectoire du typhon

Reiza Dejito , directrice de HI aux Philippines, témoigne : « Suite au passage du typhon dans le nord du pays, les moyens de communication et l'électricité ont été coupés dans la majeure partie de la zone sur la trajectoire de la tempête, où vivent environ cinq millions d'habitants. Les secours arrivent dans le nord du pays ; on peut donc s’attendre à ce que le nombre de victimes augmente dans les prochaines heures. Le typhon Mangkhut a notamment entrainé des inondations et des glissements de terrain importants. De nombreuses maisons ont été détruites, et au moins cent mille personnes sont toujours dans les centres d’évacuation. Les dommages causés aux récoltes risquent d’être terribles. Les populations craignent d’avoir perdu une grande partie de leur production de riz, source de revenus majeure dans cette région ».
« Notre équipe d’évaluation sera sur place dans les zones les plus touchées ce lundi pour évaluer les besoins des victimes de la catastrophe, en lien avec d’autres organisations humanitaires » a ajouté Reiza Dejito.

HI, présente aux Philippines depuis plus de trente ans, intervient régulièrement auprès des victimes de catastrophes naturelles, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres. Notre organisation avait notamment mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6.000 personnes.
 

Si vous désirez apporter votre soutien aux victimes du typhon Mangkhut, cliquez ici pour faire un don.

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.