Goto main content

Un tremplin international pour la réadaptation grâce à une résolution historique

Réadaptation

Quelle réussite ! L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a adopté une politique visant à rendre les soins de réadaptation de qualité, accessibles et abordables pour tous. Cela faisait des années que Handicap International plaidait pour obtenir une telle résolution. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement ?

photo de Fatima en séance de rééducation

Fatima a 21 ans et vit à l'ouest de Mossoul, en Irak. Sur cette photo, on la voit pendant une séance de kinésithérapie avec HI. Fatima a été paralysée à partir de la taille après que l'appartement de sa famille ait été touché par une frappe aérienne en mars 2017, endommageant sa colonne vertébrale. | © T. Nicholson / HI

Aujourd'hui dans le monde, 2,4 milliards de personnes vivent avec un problème de santé qui peut être résolu (en partie) par des soins de réadaptation adaptés. Cependant, 50% de ces personnes n'y ont pas accès. Les soins de réadaptation ont été ignorés pendant trop longtemps. Mais grâce à cette nouvelle résolution de l'OMS, ces soins obtiennent non seulement la reconnaissance qu'ils méritent, mais des ressources supplémentaires leur seront aussi dédiées pour que beaucoup plus de personnes dans le monde puissent recevoir les soins dont elles ont besoin.

Les maladies, les blessures causées par les catastrophes naturelles et les conflits, ainsi que le vieillissement de la population, créent un besoin croissant de soins de réadaptation à l'échelle mondiale. Malheureusement, ces soins de santé sont inaccessibles à un très grand nombre de personnes, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Pour certains, il faut parfois aller dans des centres spécialisés ou des hôpitaux qui se trouvent dans des grandes villes, lointaines. Dans les zones rurales, ce type de soins estUne dame fait des exercices sur des barres parallèles pour réapprendre à marcher. souvent totalement absent. Il est presque impossible d'y trouver des kinésithérapeutes et des orthprothésistes qualifiés.

Le coût des soins de réadaptation est souvent un obstacle pour la plupart des gens aussi. Dans de nombreux pays, ils ne sont pas couverts par l'assurance maladie et ne relèvent d'aucun système de protection sociale. Les soins de réadaptation restent donc inabordables et inaccessibles.

"Les soins de réadaptation sont souvent sous-financés et sous-développés, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
- Valentina Pomatto, équipe plaidoyer de Handicap International

Lors de la dernière assemblée générale de l'OMS, qui a eulieu entre du 21 au 28 mai 2023, les différents États membres ont signé une résolution visant à améliorer la qualité des soins de réadaptation dans le monde. Ces pays sont dès lors encouragés à inclure les soins de réadaptation dans leurs politiques nationales de santé. Concrètement, cela signifie que plus de spécialistes en soins de réadaptation seront formés et qu'il y aura un investissement plus important dans les infrastructures et les équipements, par exemple. La qualité des soins de réadaptation doit être améliorée. Tout le monde doit pouvoir y avoir accès, à un prix abordable. Grâce à des soins de réadaptation adaptés, nous pourrons éviter plus de handicaps permanents. Grâce aux aides techniques comme des lunettes, une canne pour aveugle ou une chaise roulante, plus de personnes retrouveront leur autonomie et pourront participer en toute indépendance à la vie de la société.

"Cette résolution peut faire la différence, car les États membres seront invités à inclure les soins de réadaptation dans leurs services de santé. Au Sénégal, nous avons besoin de personnel formé à la réadaptation dans les services de santé excentrés".
- Gueye Ndeye Dague, membre du conseil d'administration de H.I et de la Fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées.


H.I. a joué un rôle de premier plan dans ce processus il y a quatre ans. Tout d'abord, l'ONG a sensibilisé les États membres à la nécessité d'une résolution sur les soins de réadaptation. Ensuite, ces pays, ainsi que d'autres organisations membres de l'Alliance mondiale pour la réadaptation, ont été invités à contribuer à l'élaboration du texte final de la résolution.

Le travail de H.I. ne s'arrête pas là, que du contraire. L'organisation compte maintenant s'assurer que les pays passent à l'action. Grâce à son expérience et son expertise dans le domaine, l'association peut aussi jouer un rôle important dans la mise en œuvre de ces actions, en donnant des formations en réadaptation, par exemple.

 

 

 

 

Publié le : 27 mai 2023

Pour aller plus loin

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe
© M. Itouhar / HI
Réadaptation Urgence

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe

Présent au Maroc depuis 1993, Handicap International œuvre aux côtés de ses partenaires pour apporter une aide en réadaptation aux victimes du séisme ayant frappé le pays en septembre.

2,6 millions de personnes ont urgemment besoin d’aide humanitaire au Nord-Kivu
© HI
Réadaptation Santé Urgence

2,6 millions de personnes ont urgemment besoin d’aide humanitaire au Nord-Kivu

Face à l’escalade de la violence et à l’insécurité au Nord-Kivu, les besoins humanitaires des populations croissent de jour en jour. Handicap International déploie des activités pour apporter une aide d’urgence.

Les besoins en réadaptation augmentent en flèche à Gaza
© HI
Réadaptation Urgence

Les besoins en réadaptation augmentent en flèche à Gaza

Alors que les violences font rage à Gaza, le nombre de blessés augmente en flèche. Un grand nombre d’entre eux risquent d’avoir des handicaps permanents.