Accès direct au contenu

Urgence humanitaire : Handicap International renforce sa présence au Kurdistan irakien

Urgence
Irak
Les combats dans le Nord de l'Irak ont entrainé d’importants déplacements de population. Des centaines de milliers de personnes ont été trouver refuge dans les régions voisines, notamment au Kurdistan irakien. Handicap International, présente au Kurdistan irakien depuis 1991, lmène des actions pour répondre aux besoins spécifiques des personnes déplacées blessées ou handicapées.
La silhouette d'une femme qui porte un paquet sur une route au Kurdistan.

Les combats dans le Nord de l'Irak ont entrainé d’importants déplacements de population. Des centaines de milliers de personnes ont été trouver refuge dans les régions voisines, notamment au Kurdistan irakien. Handicap International, présente au Kurdistan irakien depuis 1991, lmène des actions pour répondre aux besoins spécifiques des personnes déplacées blessées ou handicapées. Elles s’abritent dans des écoles, chez des proches, dans des mosquées, des tentes, ou des bâtiments en construction. Les premières estimations du HCR[1] indiquent que 40% de ces réfugiés présentent des critères de vulnérabilité. Afin de répondre à cette situation, Handicap International, présente au Kurdistan irakien depuis 1991, lance un nouveau projet pour répondre aux besoins spécifiques des personnes déplacées blessées ou handicapées.

“Le Kurdistan est en train de devenir le seul endroit sûr dans le nord de l’Irak, explique Benedetta Di Cintio, Chef de mission pour Handicap International dans le pays. Si une solution au conflit armé n’est pas trouvée rapidement, il est très probable qu’un nombre très important de personnes affluent dans cette région qui accueille déjà 229.000 réfugiés syriens. La situation humanitaire peut se dégrader très rapidement et les acteurs de l’aide internationale ont déjà commencé à organiser des distributions de biens de première nécessité. Handicap International participe à cette réponse en apportant son expérience de la prise en charge des besoins spécifiques des personnes handicapées et blessées. Elles représentent plus de 15% des personnes déplacées (en moyenne) et sans une intervention spécifique, elles risquent de ne pas avoir accès à l’aide humanitaire. »

Handicap International sera présente dans les camps de déplacés internes. «L’objectif de notre intervention c’est d’abord d’identifier les personnes handicapées et blessées, et d’identifier leurs besoins pour y répondre de manière personnalisée. Notre objectif pour les trois prochains mois est de porter assistance à 1500 personnes vulnérables ainsi qu’à leur famille. »

« Au-delà de cette action, nous travaillons avec les autres acteurs humanitaires, pour nous assurer que les personnes handicapées et blessées ont un accès prioritaire à l’aide et aux services dont elles ont besoin. La question de l’accessibilité est un sujet sur lequel nous travaillons ici depuis le mois de janvier 2014 – par exemple pour permettre qu’au sein des camps, les réfugiés syriens à mobilité réduite puissent accéder aux infrastructures WASH (eau, hygiène, assainissement). L’inclusion des personnes vulnérables et handicapées est une question clé dans toute réponse humanitaire à des déplacements de populations, et nous ferons notre maximum pour donner aux acteurs de cette réponse les outils qui leurs permettront de relever ce défi. »



[1] Haut Commissariat aux Réfugiés

 

Pour aller plus loin

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre
© HI
Santé Urgence

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre

En fauteuil roulant depuis son enfance, Saima vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan. A cause de la pandémie et du confinement, leur quotidien est devenu insoutenable.

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus
© HI
Santé Urgence

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus

Toute la ville de Fafan est confinée. Mohamed a peur pour sa famille : il craint que la pandémie ne s’étende dans la région. Handicap International est à ses côtés.